Chute de la commande publique, ententes directes sur le Ter, black-out pour les marchés du covid

Covid-19/Economie/Une

iGFM – (Dakar) Durant le premier trimestre de 2020, la commande publique n’a même pas atteint la barre des 150 milliards de francs Cfa. Elle s’est établie à 149 milliards de francs Cfa. C’est le chiffre le plus bas enregistré en un seul trimestre depuis six ans.

L’impact économique du covid-19, la priorisation des dépenses, ou aux tensions budgétaires d’avant covid-19 y sont-ils pour quelque chose ? Pour l’instant, aucune explication officielle.

Ce qu’il faut souligner, cependant, c’est qu’aucun marché lié au covid-19 n’a été repertorié sur la liste des 730 marchés passés durant les 3 premier mois de l’année. Et pourtant, c’est durant cette période que les marchés liés au covid-19 ont été passés.

Nouvelles ententes directes dans le Ter

Quant au mode de passation, de cette commande publique, 63,3 milliards ont été passés par appel d’offres ouvert, 19 milliards par entente directe, 8,6 milliards par demande de proposition, 2 milliards en appel d’offres restreint etc.

Parmi les marchés passés par entente directe, certains l’ont été dans le cadre du Projet Train Express régional (Ter)l. L’Apix a octroyé à l’entreprise française, Systra, un marché complémentaire relatif à l’installation d’une ligne de chemin de fer électrifié à deux voies à écartement standard pour 4,3 milliards de francs Cfa.

Un autre marché complémentaire, toujours dans le cadre du Ter, a été filé au Groupement Nge Contracting/Tso Sas/Cim/Cde pour 3,6 milliards.

Youssouf SANE