La correction paternelle vire au drame à Rufisque

lundi 18 juillet 2022 • 2328 lectures • 0 commentaires

Société 1 mois Taille

La correction paternelle vire au drame à Rufisque

PUBLICITÉ

Un père de famille dénommé M.Gaye est en garde au commissariat de Rufisque depuis ce 16 juillet pour coups et blessures volontaires ayant entraîné la mort de son enfant âgé de 14 ans.

C'est un délégué de quartier de Pikine qui a alerté les policiers selon Libération. En effet, celui-ci a déclaré aux limiers, que le 15 juillet 2022, un individu a sollicité un lavage mortuaire d'un corps sans vie, déposé à la morgue de la mosquée de Pikine Touba Diaksao.

Mais, en voulant effectuer le lavage mortuaire, il a constaté de multiples traces de violence sur le corps de la victime et des caillots de sang. Quand il a interpellé le père, domicilié à Rufisque, ce dernier a paniqué, ce qui l'a poussé saisir la police.

Cueilli le même jour, M.Gaye a reconnu des coups et blessures sur fils à Rufisque, avant de vouloir venir l'inhumer discrètement à Pikine. Le mis en cause a déclaré qu'il s'était servi d'un bâton pour corriger son fils après une «bêtise» et que son intention n'était pas de lui donner la mort.»

PUBLICITÉ

Cet article a été ouvert 2328 fois.

Publié par

Hawa Signaté

editor

Soyez le premier à commenter

Je m'appelle

Téléchargez notre application sur iOS et Android

Contactez-nous !

Daouda Mine

Directeur de publication

Service commercial