La diète sans fin des cadres sénégalais chez Cbao-Attijari

vendredi 16 juillet 2021 • 539 lectures • 0 commentaires

Actualité 2 semaines Taille

La diète sans fin des cadres sénégalais chez Cbao-Attijari

iGFM - (Dakar) Passé sous le joug du pavillon marocain, CBAO-Attijari, leader bancaire sur le marché, est indexé pour son management à complaisance. Un grand malaise sur fond de supplice règne chez plusieurs cadres de l’institution qui broient du noir et se résignant dans des couloirs de l’ombre. Retour sur une banque aux coffres reluisants qui ne promeut pas les profils pointus.

Adama Faye propulsé il y’a quelques années à la tête des filiales ouest-africaines de la major marocaine et ex-DG de CBAO NIGER se résigne dans un des bureaux de l’immeuble jaune rouge Place de l’Indépendance de Dakar.


Un deuxième cadre sénégalais, Mamadou Pène, subit aussi le supplice des marocains qui l’ont bombardé comme chef d’agence de CBAO Kidira (région de Tambacounda, frontière sénégalo-malienne). Adama Faye et Mamadou Pène avaient dirigé la succursale CBAO NIGER, avant l’ère de la ‘’désénégalisation’’.
 


La diète qui agace et plombe


Échafaud ou presque, plusieurs jeunes cadres de cette banque aux profils pointus le subissent. Alors que d’autres peuvent se frotter les mains. Coup de pouce est passé par là. Il s’agit de Maimouna Diop, épouse du frère de M. Madicke Diop de BM School qui prend du galon. Cette londonienne pure et dure, réputée proche de Diagna Ndiaye selon nos informations a été promue DGA Chargée de la Comptabilité et des Finances. Dans les coulisses de la banque, on prête à Diagna Ndiaye d’être son principal mentor qui lui vaut son recrutement.


Un autre mohican de la banque garde l’armure. Il s’agit du DGA en charge des filiales de la banque, Mamadou Bessane. Très avenant, le banquier Bessane menait une opération commando au niveau de la succursale CBAO-Burkina, en eaux troubles. La tempête Wilson était derrière cette déconfiture de la succursale. Confidentiel Afrique a appris dans la même foulée que Mame Ibrahima Diop, précédemment en charge des PME dirige la succursale du Burkina en remplacement de Monsieur Wilson, défenestré pour manque de performances.


Les Marocains tiennent les manettes. Ils font la pluie et le beau temps. Le puissant Ali Khayri, a toujours la haute main sur les Moyens généraux de l’entreprise en sa qualité de DGA. Il est l’œil et l’oreille du Directeur général. À quand les cadres sénégalais méritants seront récompensés et élevés à la stature de leurs compétences ?


Confidentiel Afrique

Cet article a été ouvert 539 fois.

Publié par

Harouna Fall

editor

Soyez le premier à commenter

Je m'appelle

Téléchargez notre application sur iOS et Android

Contactez-nous !

Daouda Mine

Directeur de publication

Service commercial