« la loi de finance rectificative de 2021 a principalement réorienté le  PAP2A vers le renforcement de l’emploi des jeunes »

samedi 26 juin 2021 • 544 lectures • 0 commentaires

Blog 1 mois Taille

« la loi de finance rectificative de 2021 a principalement réorienté le  PAP2A vers le renforcement de l’emploi des jeunes »

IGFM - Dans la loi de finance initiale de 2021, l’Etat a mis l’accent sur la relance économique, « une relance adossée au Programme d’actions Prioritaires Ajusté et Accéléré ( PAP 2A) avec comme objectifs de restaurer les bases d’une croissance solide ». 

Après quelques mois de mises en œuvre et la nécessité de renforcer le volet emploi des jeunes de la politique de relance, le Président Macky SALL a décidé de procéder aux réorientations budgétaires. 
Dans l’exposé des motifs de la LFR de 2021, « l’enjeu c’est de donner plus de perpectives d’emplois à la jeunesse, en favorisant ses capacités entrepreneuriales, en valorisant son talent et son envie de s’épanouir socialement par le travail ».
Ainsi, la LFR apporte comme nouveauté un programme d’urgence pour l’emploi et l’insertion socio-économique des jeunes (XËYU NDAW GNI).  


Ce programme « combine quatre leviers différents : la création directe d’emplois publics, l’aide à la création d’emplois privés et à l’insertion socioprofessionnelles, le renforcement des capacités à travers l’apprentissage et la formation, la promotion de l’auto-emploi à travers l’octroi de crédits et de l’accompagnement des bénéficiaires.


Le programme XËXU NDAW GNI est reparti par pilier. 
 - Le premier pilier es relatif au recrutement spécial dont l’objet reste le recrutement de 5 000 enseignants, le recrutement de 6 000 agent de sécurité, le recrutement de 12 000 jeunes volontaires du progrès pour le programme de nettoiement, emplois de 10 000 jeunes pour le reboisement, 400 volontaires pour la santé, 750 volontaires pour le service civique national, 500 animateurs socio-éducatifs, 200 guides touristiques et des stadiers. Ce premier pilier est estimé à 120 544 000 000 F FCA pour les trois ans dont 30 064 000 000 FFCA pour l’année 2021. 


 -Le second palier est relatif aux projets publics d’intérêt communautaire avec le recrutement de 4 000 jeunes pour le pavage, de 2000 jeunes dans les Promovilles, de 2000 jeunes AGETIP, de 11 150 jeunes pour l’entretien courant des routes non classées. Ce programme englobe 33 560 000 000 F CFA pour les trois ans et 7 318 571 429 FCFA pour l’année 2021. 


 -Le troisième palier qui est estimé à 37 499 999 850 F CFA pour les 3 ans et 7 499 999 970 F CFA pour l’année 2021 est relatif aux emplois au secteur privé aidés avec le Recrutement de 15 000 jeunes dans la convention Etat-Employeurs. 
Observation : Dans ce palier l’Etat du Sénégal doit exiger aux entreprises qui bénéficient de  l’exonération fiscale pour redresser l’économie de mener des politiques d’emplois des jeunes selon les secteurs et selon les compétences.  


 -Le quatrième palier est orienté au projet d’investissements publics à haute intensité de main d’œuvre avec une estimation triennale de 24 000 0000 0000 F CFA dont 9 000 0000 0000 FCFA pour l’année 2021. Il s’agit en l’occurrence du projet d’aménagement des fermes intégrées valorisant les énergies renouvelables et Développement des filières horticoles ( PAFIVERFH/ ANIDA) avec le recrutement de 25 950 jeunes. 


 -Le cinquième palier est relatif à l’apprentissage et à la formation estimé à 45 179  500 000 F CFA pour les trois ans dont 11 088 000 000 FCFA pour l’année 2021. Ce programme permet permet à 30 000 jeunes de bénéficier du programme d’apprentissage et de 40 000 à la formation professionnelle. 


   -le sixième palier concerne le financement, l’Entreprenariat et autonomisation à travers la création et la mise en place d’un guichet unique dénommé Pôle-emploi et Entreprenariat pour les jeunes et les femmes et qui est en train d’être installé dans chacun des 46 départements pour servir de cadre d’accueil, conseil et financement des porteurs de projets. Ce programme, qui est estimé à 159 216 500 150 F CFA pour les 3 ans et 
75 029 428 601 F CFA, permet de financer 236 842 Nano crédits et d’appuyer 115 864 jeunes dans les secteurs et métiers. 


   -le Septième palier est principalement réserver au secteur de l’éducation mais aux collectivités territoriales dans leur volet éducation. Il est aussi un levier pour favoriser la production locale notamment les tailleurs. Il s’agit de la subvention aux tenues scolaires d’un montant de 30 000 000 000 F CFA pour les 3 ans et de 10 000 000 000 F CFA pour l’année 2021. 


Comme annoncé par le Président Macky Sall en Mars 2021, le 03 Avril 2021 dans son message à la Nation et lors du Conseil Présidentiel sur l’emploi et l’insertion des jeunes, le recrutement des jeunes dont 65 000 en 2021 est en train d’être matérialisé par l’adoption de la loi de finance rectificative de 2021. Le Programme triennal XËYU NDAW GNI est estimé à 450 000 000 000 F CFA pour 2021-2023 à hauteur de 150 000 000 000 par année. 
Il reste pour les organismes publics en charge de rendre effectif ce grand programme à travers les indicateurs de performance et mais aussi à travers une gestion transparente, efficace et efficiente des crédits destinés audit programme. 


DAOUDA IBN FAOURA SOW
DIPLÔMÉ EN DROIT PUBLIC 
APR PIKINE GUINAW RAILS SUD.

Cet article a été ouvert 544 fois.

Publié par

Daouda Mine

editor

Soyez le premier à commenter

Je m'appelle

Téléchargez notre application sur iOS et Android

Contactez-nous !

Daouda Mine

Directeur de publication

Service commercial