igfm.sn : Informez-vous juste et vrai

La manifestation des «gilets jaunes» émaillée de violences et de pillages à Paris

International

IGFM-Quatre mois après le début du mouvement et alors que le grand débat national s’est achevé cette semaine, les « gilets jaunes » étaient à nouveau dans la rue ce samedi 16 mars pour leur acte XVIII. A Paris, la manifestation a très vite laissé place à des affrontements dès la fin de la matinée. Des magasins ont été pillés sur les Champs-Elysées et un immeuble près de la célèbre avenue a dû étre évacué à cause d’un incendie.

Ce samedi 16 mars au matin à Paris on a renoué avec une situation que l’on n’avait pas vue depuis le mois de décembre 2018 : la place de l’Etoile à Paris submergée de gaz lacrymogènes et des petits groupes de casseurs qui affrontent les forces de l’ordre regroupées autour de l’Arc de Triomphe.

Certains manifestants ont lancé des projectiles et des pavés sur les gendarmes et policiers. Entre 7 000 et 8 000 personnes manifestaient à la mi-journée à Paris, a affirmé le ministre de l’Intérieur, Christophe Castaner, qui a dénoncé la présence d’environ « 1 500 ultra-violents ».

51 détachements d’action rapide

Ce sont des images qui rappellent celles du 1er décembre où l’Arc de Triomphe avait été endommagé par les casseurs. La police, qui a déployé 51 détachements d’action rapide, soit 1 500 hommes, a déjà procédé à 151 interpellations.

A la mi-journée, les casseurs se sont attaqués à des boutiques sur l’avenue des Champs-Elysées. Le Fouquet’s, le célèbre restaurant parisien a lui aussi été saccagé.

Les casseurs ont aussi mis le feu à plusieurs kiosques à journaux et à des panneaux de bois ou des barrières de chantiers qui servaient de barricade.

Christophe Castaner a dénoncé « les professionnels de la casse » qui ont infiltré les « gilets jaunes », et promet une réaction de fermeté. Mais les ultras ont fait basculer dans la violence un acte XVIII que ses organisateurs, notamment Eric Drouet et Maxime Nicolle, souhaitaient particulièrement mobilisateur.

Un important incendie

Un important incendie s’est déclaré dans un immeuble qui a dû être évacué boulevard Roosevelt, près des Champs-Elysées. On dénombre 11 blessés légers, parmi lesquels deux policiers. « Deux personnes ont été sauvées des flammes. Une femme et son bébé étaient coincés au deuxième étage », ont indiqué les pompiers. Le feu est parti d’une banque au rez-de-chaussée. Le quartier a été bouclé et l’incendie maîtrisé peu avant 14H00.

C’est la violence qui l’emporte

Quatre mois après le début du mouvement et alors que le Grand débat national s’est terminé cette semaine, les « gilets jaunes » voulaient avant tout montrer que leur mouvement ne s’essoufflait pas.

Depuis le début des manifestations, 2 200 manifestants et 1 500 membres des forces de l’ordre ont été blessés. Le Premier ministre Edouard Philippe s’est rendu dans le commissariat du VIIIe arrondissement dans l’après-midi pour remercier les forces de l’ordre.

Selon les derniers chiffres du ministère de l’Intérieur 14 500 personnes ont manifesté dans toute la France à 14h00. Dans les régions, 2.000 « gilets jaunes » ont manifesté à Montpellier, 800 à Marseille, et ils restaient mobilisés à Bordeaux, l’un des bastions du mouvement.

RFI

1 Comment

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Derniers articles sur International

Aller vers HAUT