La Phrase qui scandalise !

vendredi 19 novembre 2021 • 1285 lectures • 0 commentaires

Actualité 1 semaine Taille

La Phrase qui scandalise !

PUBLICITÉ

C’est une terrible Phrase qui a déclenché un tsunami de réprobations. En effet, la journée d’hier a été ponctuée par les sorties de la miss Sénégal 2020, et de sa maman qui ont porté de graves accusations de viol en citant le comité d’organisation de miss Sénégal et des dubaïotes. Mais, en essayant de se laver à grande eau, Mme Amina Badiane sortira de sa bouche une Phrase terrible et regrettable.

«Kougnou violer Yow la nekh» (Traduction approximative : Si vous êtes violé c’est parce que vous êtes consentant)», a lâché la présidente du comité d’organisation de Miss Sénégal, face à la presse. Aussitôt, un torrent d’indignations s’est déversé sur les réseaux sociaux. «Comment une femme peut sortir ce genre de choses de sa bouche?» a craché Sophie Gueye sur sa page Facebook.



La fervente militante de la cause humanitaire tonne: «Ce soir je pense à toutes ces filles violées qui n’ont rien demandé et qui ne vont pas dormir à cause de ces propos.» Elle demande à Mme Badiane de présenter ses excuses aux femmes, et particulièrement à celles qui sont victimes de viol. «Nous espérons que la justice va s’autosaisir pour qu’on puisse savoir qui a violé cette jeune dame c’est triste et écœurant.»

Les réseaux sociaux, Facebook, Instagram ou encore Tweeter, sont  inondés par ce type des Posts acerbes. Pis,  les effluves de ce scandale sont allés au-delà des frontières sénégalaises.  En côte d’Ivoire par exemple, le Pasteur et bloggeur ivoirien  Bravador s’est indigné et a décidé de s’exprimer sur la question ce vendredi en Direct sur Facebook. «Courage princesse J’ai ton dossier en Main. Demain on va réglé ça oklm (au calme). Comité miss Sénégal vous allez me sentir», annonce-t-il.



Des acteurs politiques, comme Thierno Bocoum s'en sont mêlés. «"kuñu violé yaw la neex". Cette phrase est ignoble et irresponsable. Je condamne!» a-t-il déclaré.

Une pétition a été initiée. Son objet : demander le retrait pur et simple de la licence au comité d’organisation de Miss Sénégal pour apologie au viol. Et les autorités judiciaires ont été interpellées, notamment le parquet à qui il est demandé une autosaisine. Aux dernières nouvelles, le bureau du procureur ne serait pas indifférente à cette affaire. Bine au contraire.

PUBLICITÉ

Cet article a été ouvert 1285 fois.

Publié par

Youssouf SANE

editor

Soyez le premier à commenter

Je m'appelle

Téléchargez notre application sur iOS et Android

Contactez-nous !

Daouda Mine

Directeur de publication

Service commercial