La presse s’inquiète après la blessure de Mané

jeudi 10 novembre 2022 • 547 lectures • 0 commentaires

Actualité 3 semaines Taille

La presse s’inquiète après la blessure de Mané

PUBLICITÉ

iGFM (Dakar) ‘’Le Sénégal retient son souffle’’, ‘’une affaire d’Etat’’, ‘’tout un peuple à genoux’’ : les quotidiens reçus jeudi à l’APS mettent l’accent sur la blessure de Sadio Mané à quelques jours de la coupe du monde non sans évoquer l’emprisonnement du journaliste Pape Alé Niang.

’’Le Sénégal retient son souffle’’ suite à la blessure de Sadio Mané lors d’un match de championat d’Allemagne et l’annonce d’un forfait par le journal français L’Equipe, affichent à la Une les quotidiens L’Info et Sud Quotidien.

L’international sénégalais du Bayern Munich Sadio Mané est sorti lors du match joué mardi contre le Werder Brême, à la 20e minute, à cause d’une blessure au genou droit.

Mercredi, matin, le quotidien L’Equipe a annoncé sur son site que Sadio Mané, sorti sur blessure face au Werder Brême, pourrait manquer la Coupe du monde au Qatar, ce qui a provoqué un choc au-delà du Sénégal.

Sadio Mané, dont la santé inquiète tout un pays à une dizaine de jours du Mondial, manquera, samedi, le match entre le Bayern et Schalke, selon son club. L’équipe bavaroise a annoncé que d"’autres examens suivront dans les prochains jours. Le FC Bayern est également en contact avec le staff médical de la Fédération sénégalaise de football".

Selon Les Echos, ‘‘le Sénégal retient son souffle et prie pour son +Sadio+’’. Le journal souligne que ‘’les Sénégalais ont passé hier une matinée difficile à l’annonce de son forfait’’.

Le Bayern ‘’fait espérer le 12e Gaïndé’’, dit Vox Populi.

Pour le quotidien EnQuête, la blessure de Mané est devenue ‘’une affaire d’Etat’’.

‘’Le peuple sénégalais est suspendu au diagnostic définitif qui sera fait sur la blessure de Sadio. Hier, des informations contradictoires ont mis à rude épreuve les nerfs des fans. Le président Macky Sall est en contact avec Sadio Mané, de même que le ministre des Sports’’, rapporte le journal.

Le Témoin note que de Munich à Doha en passant par Dakar, ‘’Sadio Mané fait trembler le monde’’.

‘’Le Sénégal prie à genoux’’, affiche à la Une Le Soleil tandis que Bës Bi parle de ‘’tout un peuple à genoux’’.

Cette dernière publication note que l’Administrateur de Dakar Matin Pape Alé Niang a été inculpé hier et envoyé en prison.

‘’Les charges qui lui étaient collées présageaient déjà d’un mandat de dépôt presqu’impossible à éviter. Pape Alé Niang a été donc envoyé en prison, hier, par le juge d’instruction du 2e cabinet pour +divulgation d’informations non rendues publiques par l’autorité compétente de nature à nuire à la Défense nationale, recel de documents administratifs et militaires, diffusion de fausses nouvelles de nature à jeter le discrédit sur les institutions publiques+’’, rapporte la publication.

’’Le pire est arrivé’’, pour le journaliste, selon le quotidien Kritik.

’’Pape Alé Niang écroué’’, affiche à la Une L’As.

L’Observateur signale que Pape Alé Niang a dit ’’ses vérités’’ au magistrat instructeur. ’’Cette procédure a été initiée pour m’abattre’’, a t-il dit-il déclaré dans des rapportés par L’Obs.

Niang, journaliste d’investigation a été arrêté dimanche et placé en garde à vue à la Sûreté urbaine de Dakar après son live via des plateformes numériques sur l’affaire Ousmane Sonko-Adji Sarr.

APS

PUBLICITÉ

Cet article a été ouvert 547 fois.

Publié par

Mamadou Salif

editor

Soyez le premier à commenter

Je m'appelle

Téléchargez notre application sur iOS et Android

Contactez-nous !

Daouda Mine

Directeur de publication

Service commercial