La mort de Fallou Séne à la Une

in Actualité
iGFM – (Dakar) – Les quotidiens reçus vendredi à l’APS abordent entre autres sujets la mort de l’étudiant Mohamed Fallou Sène, le procès de l’imam Alioune Ndao et Cie et la liste de 23 joueurs devant représenter le Sénégal à la Coupe du monde 2018 (14 juin au 15 juillet).
« Vox Populi » revient sur la levée du corps et l’enterrement de l’étudiant Fallou Sène, jeudi, et affiche à sa Une : « Emotion, larmes, colère et résignation ».
« Une immense foule de parents, proches, amis, camarades, étudiants et simples citoyens étaient hier à la cérémonie de levée du corps du pensionnaire de l’UGB à l’Hôpital de Diourbel. Son inhumation au cimetière Bakyhya de Touba était le point d’orgue d’une infinie douleur », selon le journal.
Le quotidien Enquête signale également que « des milliers d’étudiants, venus de toutes les universités du Sénégal, ont fait le déplacement hier dans la capitale du Baol pour assister à la levée du corps de Mohamed Fallou Sène (….). Après avoir rendu un dernier hommage à leur camarade tombé au front mardi dernier (….), les étudiants ont accompagné le cortège funèbre jusqu’au cimetière Bakhya de Touba, pour les besoins de l’enterrement ».
Libération livre « les premières informations » de l’enquête ouverte par le parquet du tribunal de grande instance de Saint-Louis qui s’est autosaisi de cette affaire. « Le tireur présumé a été identifié (….) Seulement, il faut préciser que ce dernier n’a pas cherché à brouiller les pistes puisqu’il a admis, dès les premières heures de l’enquête, avoir usé de son arme parce qu’ils étaient pris à partie par des étudiants prêts à en découdre », écrit le journal.
Libération relève encore : « C’est dire que, du moment que c’est un homme de tenue à savoir un gendarme, est mis en cause, le dossier va quitter le parquet de Saint-Louis pour celui de Dakar qui va piloter l’information judiciaire ». Ce cas de figure a été souligné par le Procureur de Saint-Louis lors de son point de presse.
Abordant le retard de paiement de bourses ayant entraîné la mort de Fallou Sène, L’As titre : « L’Etat se défausse sur Ecobank ». « La mission de l’IGE à la direction générale des bourses au trésor s’apparente plus à une opération cosmétique. D’autant que toutes les pistes déclinées par le gouvernement mènent vers la banque partenaire Ecobank dont les dysfonctionnements ont entraîné le retard qui a débouché sur la manifestation violente ayant abouti à la mort de Fallou Sène », note L’As.
Abordant le procès de l’imam Alioune Ndao et Cie pour des faits de terrorisme, Enquête affiche à sa Une : « La quête de l’acquittement ».
« Après deux jours de suspension, le procès de l’imam Alioune Ndao, a repris hier avec le démarrage des plaidoiries de la défense. Les conseils de Mohamed Ndiaye, Ibrahima Diallo et Coumba Niang, ont plaidé l’acquittement tandis que les conseils de Saliou Ndiaye veulent le renvoi des fins de la poursuite de leur client », écrit le journal.
Dans ce procès pour « apologie du terrorisme », Sud Quotidien note que « la défense blanchit imam Ndao et Cie ».
Le journal Le Soleil annonce « des avancées significatives » dans l’exploitation des gisements de gaz. « Le directeur exécutif de British petroleum (BP), Bernard Rooney, a été reçu hier en audience par le président de la République Macky Sall. Au menu, l’exploitation des gisements de gaz pour laquelle de +grands pas+ sont faits », souligne Le Soleil.
Le Quotidien aborde le cinquantenaire du mouvement Mai 68 et titre : « 50 ans, les mêmes histoires ». « En 1968, le Sénégal a connu des moments durs (…) 50 ans après cette terrible grève, l’université sénégalaise est loin d’être apaisée. Les évènements du 15 mai dernier à Saint-Louis, ayant conduit à la mort par balle de l’étudiant Mohamed Fallou Sène, montrent la fragilité de notre système éducatif secoué par plusieurs revendications (…) ».
Les quotidiens de ce vendredi reviennent aussi sur la liste de 23 joueurs devant représenter le Sénégal à la Coupe du monde 2018 (14 juin au 15 juillet), rendue publique jeudi par le sélectionneur de l’équipe nationale de football, Aliou Cissé.
Selon Sud Quotidien, Cissé « opte pour la +continuité, la cohésion et la compétitivité+ »’. Vox Populi note que le sélectionneur « reste sur ses certitudes » et écrit : « On l’attendait pour une prés-liste de 23 joueurs (….). Mais le sélectionneur du Sénégal Aliou Cissé a driblé son monde en lâchant carrément ses 23 + Lions+ retenus pour la phase finale. Sur ses choix, le coach évoque la continuité, la cohérence et la complémentarité ».
Le quotidien Stades qui a dressé le profil des 23 sélections s’exclame « Cissé, option défensive !! ».
Pour L’Observateur, « cette fois-ci, la surprise est venue du fait que qu’il n’y a pas eu de surprise dans la liste des 23 joueurs sélectionnés (….). Le Sélectionneur du Sénégal a choisi les mêmes avec qui il a bourlingué depuis 2015 ».
Auteur : Aps

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.