L’Agence mondiale antidopage aussi réclame 130 millions à Lamine Diack

justice

iGFÙ – (Dakar) L’Agence mondiale antidopage (Ama) n’a pas fait de cadeau à Lamine Diack. Elle aussi réclame 200 000 euros ( 130 millions de francs Cfa) pour réparation morale. Car, dit-elle, sa réputation a été salie dans cette affaire.

«Ce qui justifie cette demande, c’est que les prévenus ont porté un préjudice considérable à la lutte antidopage. Ils ont sali toutes les institutions qui luttent contre le dopage. Et donc, l’agence mondiale antidopage ayant cette responsabilité au niveau international, ayant été taxée à tort de n’avoir pas fait son travail, est en droit  de demander son droit de réparation morale», a indiqué  Me Emmanuel Daoud, avocat de l’institution.

Pour lui, ce procès est celui de la «corruption de la vénalité de la cupidité.» Il déclare que «l’ensemble des  prévenus, y compris ceux qui sont absents, se sont comportés  comme des pilleurs et se sont servis dans les caisses d’une fédération. Ce qui est inadmissible.»