Le Cojes à l'école des Modes alternatifs de règlement des différends (MARD)

jeudi 29 février 2024 • 332 lectures • 0 commentaires

Actualité 3 mois Taille

Le Cojes à l\'école des Modes alternatifs de règlement des différends (MARD)

PUBLICITÉ

iGFM - (Dakar) L’atelier de sensibilisation, communication et vulgarisation des modes de règlement des litiges a démarré ce jeudi à Saly, à Mbour, à l’intention des membres du Collectif des Journalistes Economiques du Sénégal (COJES). Une initiative du Cabinet Grant Thornton dans le cadre de la phases 2 du projet d’Appui au renforcement des structures et mécanismes d’arbitrage spécialisés dans la conduite des affaires.

Dans son discours, le président du Cojes, Dialigué Faye a adressé ses vifs remerciements au cabinet Grant Thornton. En organisant cet atelier de formation à leur intention, il témoigne la reconnaissance d’une association dont l’objectif principal demeure le renforcement des capacités de ses membres dans les différentes disciplines économiques.

PUBLICITÉ


Qu’on le constate ou qu’on le regrette, le développement des échanges – spécialement économiques – s’accompagne d’un accroissement des litiges. Accroissement quantitatif au regard de leur nombre ; et qualitatif sous l’angle de leur complexité, c’est-à-dire de leur coût et de leur durée. D’où la pertinence de cet atelier de formation que le Cojes accueille avec bonheur.

PUBLICITÉ


Si l’information est un pouvoir, l’information économique est peut-être l’expression la plus dense, la plus concentrée, de ce pouvoir. C’est aussi la plus exposée et potentiellement la plus dangereuse dans l’utilisation qui peut en être faite. Qu’il en ait ou non conscience, un éditeur d’information économique accomplit une mission d’intérêt public.


L’information économique est un rouage essentiel de l’économie de marché. Elle résulte du travail de journalistes dont le rôle est d’assurer la libre circulation des données relatives au fonctionnement de l’économie.


Des journalistes professionnels qui sont en permanence sur la corde raide, tels des funambules, car ils doivent éviter de nombreux dangers : commettre une erreur involontaire, être pris malgré eux dans une opération de manipulation, répercuter une rumeur sans fondement, etc… Il s’agit-là d’une responsabilité très lourde dont nous mesurons les enjeux.


Sous une forme ou une autre, le Sénégal pratique l’économie de marché, un système économique libéral qui implique une règle du jeu, avec des arbitres et des sanctions. Dans un monde résolument régi par le capital et sans cesse charrié par les avatars des conjonctures, la problématique de la privatisation du contentieux des affaires se pose avec acuité.


Dans un contexte d’évitement du juge étatique et de promotion de la justice privée, « Un mauvais arrangement vaut mieux qu’un bon procès », fin de citation. Cet aphorisme emprunté à Balzac et qui peut paraître exagéré et même démesuré, trouve aujourd’hui tout son sens.


Il faut ainsi se réjouir de l’adoption d’un texte qui, contribue à «l’instauration d’un climat des affaires favorable à l’investissement à travers un environnement juridique et judiciaire des affaires sûr et efficace ». Notamment le décret n° 2014- 1653 du 24 décembre 2014 relatif à la médiation et à la conciliation dont le recours est considéré comme la voie royale empruntée par tous les pays émergents qui ont amélioré de façon remarquable, le traitement rapide et efficace du contentieux commercial ou économique.


Toutes choses qui renforcent l’intérêt des membres du Cojes à connaître davantage, à la faveur de vos lumières, les méandres des Modes alternatifs de règlement de différends (MARD).


 Avant de rappeler que le Cojes est né en 1994 et compte aujourd’hui, une centaine de membres actifs répartis à travers le pays. Notre Collectif œuvre sans cesse à atteindre une masse critique de journalistes spécialisés imbus d’une idéologie qui apparaît souvent comme un idéalisme décalé, dans un contexte sénégalais pétri de sensationnel et autres faits divers.


Cet atelier constitue, selon M. Faye, le début d’un partenariat objectif, sincère et pérenne avec Thornton Sénégal dont l’envergure transcende les frontières, afin que le traitement de l’information économique participe de la formation des masses et contribue à aider à la prise de décision.

Cet article a été ouvert 332 fois.

Publié par

Harouna Fall

editor

Soyez le premier à commenter

Je m'appelle

Téléchargez notre application sur iOS et Android

Contactez-nous !

Daouda Mine

Directeur de publication

Service commercial