Le dialogue politique, sujet favori des quotidiens

mercredi 3 mai 2023 • 1010 lectures • 0 commentaires

Actualité 1 an Taille

Le dialogue politique, sujet favori des quotidiens

PUBLICITÉ

iGFM (Dakar) Les réactions des leaders de l’opposition à l’appel au dialogue du président de la République dominent l’édition des quotidiens de ce mercredi.

‘’A chacun son agenda !’’ titre Kritik’ pour résumer les positions.

‘’Ce sont des destins politiques qui sont en jeu’’, souligne-t-il, ajoutant que ‘’la coalition Yewwi est à un tournant de vie ou de mort’’.

Cette coalition dirigée par Ousmane Sonko a rejeté l’appel au dialogue du président de la République en faisant valoir que Macky Sall nie l’existence des faits à l’origine de ses désaccords avec l’opposition.

M. Sonko dénonce l’arrestation de plusieurs centaines de militants de son parti politique, le chef de l’Etat estimant que les personnes arrêtées sont soupçonnées d’avoir commis des pillages.

‘’Le conflit d’intérêts’’, écrit Le Quotidien, ajoutant que ‘’le dialogue divise les leaders de l’opposition’’.

‘’Ousmane Sonko et Khalifa Sall n’ont pas le même entendement de l’appel de Macky Sall […] Va-t-on vers une fracture de l’opposition ?’’ poursuit-il.

Selon EnQuête, le PDS, le parti politique de l’ex-président de la République, Abdoulaye Wade, a prévu de participer au dialogue politique si un certain nombre de conditions sont réunies.

L’une des conditions est la révision du procès de Karim Wade, l’un de ses leaders, qui est privé des droits de voter et de pouvoir se faire élire à cause d’une condamnation en 2015 à six ans de prison pour des faits d’enrichissement illicite. ‘’Le PDS réclame aussi une prolongation des délais d’inscription sur les listes électorales’’, note EnQuête.

Macky Sall a fait miroiter à Karim Wade et à Khalifa Sall une amnistie des faits pour lesquels ils ont été condamnés à des peines de prison les privant des droits de voter et d’être éligible.

Tribune pose la question de savoir à qui profite le dialogue politique. ‘’Macky Sall, qui est dans une négociation avancée avec les Wade, veut mettre Wallu (une coalition dirigée par le PDS) dans son escarcelle pour s’assurer une majorité confortable à l’Assemblée nationale’’, ajoute Tribune.

L’Observateur affirme que le chef de l’opposition, Ousmane Sonko, a opté pour ‘’la voie de la solitude’’ en refusant de participer à la concertation souhaitée par le chef de l’Etat.

‘’S’il y a quelqu’un qui n’a pas intérêt à répondre à cet appel au dialogue, c’est bien Ousmane Sonjko’’, a dit au même journal un analyste politique.

Selon L’info et WalfQuotidien, M. Sonko a commencé à dérouler les actions de ‘’désobéissance’’ qu’il a annoncées lundi en guise de protestation contre ce qu’il considère une violation de ses droits par des magistrats s’occupant de dossiers judiciaires le concernant.

Il ‘’viole’’ le contrôle judiciaire dont il est l’objet pour se rendre en Gambie, selon L’info. ‘’En route pour Ziguinchor, j’ai fait une escale aujourd’hui en Gambie pour ma première sortie du territoire national depuis deux ans et trois mois’’, écrit le journal, citant le leader de Pastef-Les patriotes.

‘’Ce qu’il faudrait se demander, c’est comment il a pu franchir les frontières pour se retrouver en Gambie en allant à Ziguinchor’’, note WalfQuotidien.

‘’Les autorités savent peut-être qu’[il a beau se rendre] en Gambie, Ousmane Sonko ne sortira pas [du] Sénégal’’, le territoire gambien étant entouré par celui du Sénégal, ajoute-t-il.

La liberté de la presse ‘’entre réalité et illusion’’

Une partie des quotidiens a mis en exergue l’inauguration de la zone d’activités des mécaniciens et professionnels de l’automobile (ZAMPA).

Construite à Diamniadio (ouest), la ZAMPA a coûté 15,3 milliards de francs CFA et a été inaugurée mardi par le chef de l’Etat, selon L’As.

‘’La réalisation de cette infrastructure sans précédent traduit mon ambition d’accélérer la modernisation de l’artisanat national’’, écrit-il en citant Macky Sall.

La nouvelle infrastructure va aider à ‘’désengorger Dakar’’, selon Le Soleil. Construite sur 62,5 hectares, elle est constituée de 52 hangars, de 400 ateliers et de 88 magasins, détaille-t-il.

‘’Elle est destinée aux artisans, notamment les mécaniciens et les vendeurs de pièces détachées et de véhicules’’, précise Le Soleil, selon lequel le président de la République a prévu de doter chacune des régions du pays d’une ZAMPA.

Bés Bi Le Jour célèbre la Journée mondiale du soleil. ‘’Le Sénégal dispose d’un des meilleurs potentiels solaires au monde’’, affirme-t-il, consacrant un dossier aux efforts déployés au Sénégal pour [promouvoir] l’énergie solaire’’.

‘’Entre réalité et illusion’’, titre Sud Quotidien, concernant la liberté de la presse au Sénégal.

‘’Pour nous, un seul journaliste qui va en prison est un détenu de trop’’, a déclaré le secrétaire général du Syndicat des professionnels de l’information et de la communication du Sénégal, Ahmadou Bamba Kassé.

‘’C’est la première fois qu’on va fêter la Journée internationale de la liberté de la presse avec un journaliste en prison’’, a tenu à souligner le président de l’Association des éditeurs et professionnels de la presse en ligne, Ibrahima Lissa Faye, déplorant que son confrère Pape Ndiaye, de la chaîne privée Walf TV, soit en détention depuis deux mois.

PUBLICITÉ

Cet article a été ouvert 1010 fois.

Publié par

Mamadou Salif

editor

Soyez le premier à commenter

Je m'appelle

Téléchargez notre application sur iOS et Android

Contactez-nous !

Daouda Mine

Directeur de publication

Service commercial