Le pape dénonce la «guerre insensée» en Ukraine et appelle à «faire taire les armes»

dimanche 25 décembre 2022 • 588 lectures • 0 commentaires

International 1 mois Taille

Le pape dénonce la «guerre insensée» en Ukraine et appelle à «faire taire les armes»

PUBLICITÉ

iGFM (Dakar) Le pape François a appelé dimanche 25 décembre à « faire taire les armes » en Ukraine, en proie à une « guerre insensée », et dans le monde lors de son traditionnel message de Noël au Vatican au cours duquel il a de nouveau évoqué la « troisième guerre mondiale ». Il a également évoqué les manifestations en Iran, une première.

Dénonçant une « guerre insensée », le pape François a appelé à regarder le visage des Ukrainiens « qui vivent ce Noël dans l’obscurité, dans le froid ou loin de chez eux, à cause des destructions causées par dix mois de guerre », s’est-il attristé devant 70 000 fidèles massés sur la place Saint-Pierre de Rome, dont certains agitaient des drapeaux ukrainiens.

« Que le Seigneur nous rende prêts à des gestes concrets de solidarité pour aider ceux qui souffrent, et qu'il éclaire l'esprit de ceux qui ont le pouvoir de faire taire les armes et de mettre fin immédiatement à cette guerre insensée ! », a ajouté le souverain pontife, qui plaide inlassablement pour la paix depuis l'invasion de l'Ukraine par la Russie fin février.

« Troisième guerre mondiale »

Le chef de l’Eglise catholique a aussi évoqué les « autres théâtres de conflits dans le monde. Il a cité dix pays touchés par les violences ou les tensions, qu'il a décrits comme des « autres théâtres de cette troisième Guerre mondiale » en pensant notamment à « la Syrie, encore martyrisée par un conflit qui est passé au second plan, mais qui n’est pas terminé ».

Il a appelé à ce que « le dialogue et la recherche de la confiance mutuelle entre Israéliens et Palestiniens puissent reprendre » et que le Liban puisse se relever, avec le soutien de la communauté internationale.

Ne pas utiliser la nourriture comme une « arme de guerre »

Relativement discret depuis le début des manifestations en Iran, le pape a aussi appelé à ce que « cesse toute effusion de sang » dans la République islamique.

Il a aussi évoqué « la région du Sahel où la coexistence pacifique des peuples et des traditions est brisée par des affrontements et des violences ».

François a par ailleurs dénoncé l’usage des pénuries alimentaires comme une « arme de guerre », en remarquant que le conflit en Ukraine a encore aggravé la situation, « laissant des populations entières menacées de famine, notamment en Afghanistan et dans les pays de la Corne de l’Afrique » avant d'ajouter que « d'autres guerres, nous le savons, provoquent la faim et utilisent la nourriture elle-même comme une arme en empêchant sa distribution à des populations qui souffrent déjà. »

RFI

PUBLICITÉ

Cet article a été ouvert 588 fois.

Publié par

Mamadou Salif

editor

Soyez le premier à commenter

Je m'appelle

Téléchargez notre application sur iOS et Android

Contactez-nous !

Daouda Mine

Directeur de publication

Service commercial