Cour d’appel de Dakar : Le parquet général requiert l’infirmation de la relaxe de Thione

Société

IGFM – Le parquet général a requis ce lundi 30 décembre 2019, l’infirmation du jugement du tribunal correctionnel de Dakar qui avait renvoyé des fins de la poursuite, Thione Seck et Alaye Djité, dans l’affaire de faux monnayage. 

Poursuivis dans une affaire de faux monnayage, Thione Seck et son acolyte Alaye Djité avaient été renvoyés des fins de la poursuite par le tribunal correctionnel de Dakar qui avait annulé la procédure pour violation du règlement n°5 de l’Union monétaire de l’Ouest africain (UEMOA) qui exige la présence de l’avocat dès l’interpellation.

Mais, ce lundi 30 décembre 2019, le parquet général a demandé que ce jugement soit infirmé parce qu’il n’y a aucune violation. «Cette nullité ne peut prospérer, car le réquisitoire introductif du parquet ne s’est pas basé sur le procès-verbal d’enquête préliminaire. Il y a eu un PV (procès verbal) de saisie, une perquisition, des constatations des gendarmes. Car, lorsque ces derniers sont arrivés, Thione Seck s’est assis sur le sac contenant les faux billets et tentait de jeter par la fenêtre, deux autres billets qui étaient dans sa poche», a soutenu le parquet général.

«On ne pouvait pas alerter les avocats à ce stade de la procédure car, il fallait rassembler les éléments, puisque la fausse monnaie est une infraction matérielle», fait savoir le parquet général.

La défense a contesté ces arguments en soutenant que le juge d’instance a dit le droit. C’est pourquoi, les avocats ont plaidé la confirmation. Les conseils de Thione Seck ont également sollicité la restitution de la somme de 32 millions saisies lors de l’arrestation.
Le délibéré sera rendu le 13 janvier 2020.

Le leader de Raam Daan et son présumé complice, le Malien Alaye Djité, sont poursuivis pour détention de signes monétaires, tentative d’escroquerie, association de malfaiteurs et blanchiment d’argent. Ils avaient été inculpés le 2 juin 2015, mais Thione Seck avait été libéré au bout de 8 mois de détention.

Lors de leur procès, le parquet avait requis 2 ans dont 8 mois ferme contre eux. Mais le tribunal correctionnel de Dakar avait annulé la procédure à la demande de la défense. Il avait ordonné la main levée du mandat de dépôt de Alaye Djité puisque Thione Seck avait obtenu la liberté provisoire, après huit mois de détention préventive.