Le Satnav demande le renouvellement du contrat de concession liant Dakarnave à l’Etat du Sénégal

vendredi 8 décembre 2023 • 587 lectures • 0 commentaires

Actualité 2 mois Taille

Le Satnav demande le renouvellement du contrat de concession liant Dakarnave à l’Etat du Sénégal

PUBLICITÉ

iGFM - (Dakar) Le Syndicat autonome des travailleurs de la réparation navale (Satnav) demande le renouvellement du contrat de concession liant Dakarnave à l’Etat du Sénégal. 

Abass Fall, le Secrétaire général du syndicat autonome des travailleurs de la réparation navale (Satnav) plaide pour le renouvellement du contrat de concession liant Dakarnave à l’Etat du Sénégal. « Le contrat de concession liant Dakarnave à l'Etat du Sénégal tire à sa fin.

PUBLICITÉ


En juin 2024, le contrat sera caduc et jusqu'à présent, les travailleurs sont dans le désarroi. Ils ne savent pas. Quel saint se vouer. Nous lançons un appel solennel au premier ministre Amadou Ba de nous venir en aide pour qu'on puisse sortir de cet impasse.

PUBLICITÉ


 Les travailleurs sénégalais ont des problèmes dans leurs familles, certains ont des problèmes avec leur bailleur pour le loyer ; certains ont des problèmes avec les banques pour les problèmes d'échéances. Et là ça ne peut plus perdurer », a-t-il déclaré hier lors d’un rassemblement en perspective des élections de représentativité syndicale. A l’en croire, les travailleurs ont lancé moult appels pour que les autorités entendent leur préoccupation, sans succès. « Rien n’a été fait », déplore-t-il.


Le SG du Satnav invite ainsi le Président de la République, Macky Sall à se « pencher sur le dossier Dakarnave » pour qu'ils puissent enfin « voir le but du tunnel ». 


L’Unsas apporte son soutien à la Satnav


Le Satnav qui est affilié à l’Union nationale des syndicats autonomes du Sénégal (Unsas) sollicite également l’appui de ladite centrale pour une issue heureuse dans ce dossier.


Un appel du pied qui semble déjà trouver une oreille attentive. « Nous sommes venus pour leur apporter notre soutien dans le cadre de cette lutte parce qu'on est presque à terme du premier contrat de concession qui lie l'Etat du Sénégal à l'opérateur stratégique qui dirige cette entreprise. 


Les premiers termes du contrat signés en 1999 ne sont plus valables. Les schémas d'hier ne sont plus valables aujourd'hui et certainement ceux d'aujourd'hui ne seront pas valables pour demain », a déclaré Pape Birama Diallo, mandataire de l'Unsas dans le cadre des élections de représentativité syndicale et présidant de la commission électorale. Ce dernier réclame par ailleurs « une part pour les travailleurs dans le capital social à raison de 10% » mais aussi « leur représentation dans le Conseil d’administration ».

Cet article a été ouvert 587 fois.

Publié par

Harouna Fall

editor

Soyez le premier à commenter

Je m'appelle

Téléchargez notre application sur iOS et Android

Contactez-nous !

Daouda Mine

Directeur de publication

Service commercial