igfm.sn : Informez-vous juste et vrai

Le sit in du FRN et l’affaire Sonko en exergue

Actualité
iGFM – (Dakar) – La presse quotidienne revient sur le sit-in organisé vendredi par l’opposition sénégalaise à la place de l’Obélisque et le présumé soutien financier qu’aurait apporté la compagnie britannique Tullow Oil au leader de Pastef, Ousmane Sonko.
Parlant de la manifestation du Front démocratique et social de résistance national (FRN), le quotidien Enquête écrit que ‘’l’opposition a prôné la radicalisation de son combat face au régime de Macky Sall’’.
Tout en se demandant si c’est le calme qui annoncerait la tempête, le journal s’interroge aussi sur le fait de savoir si les Sénégalais ne seraient pas ‘’lassés’’ par les ‘’multiples manifestations jamais suivies d’effet’’. Enquête explique en effet que l’opposition a ‘’certes mobilisé, mais pas comme les fois précédentes’’.
*
Une impression que partage Le Quotidien qui, évoquant une ‘’faible mobilisation de l’opposition’’, pointe un ‘’frein à la Résistance nationale’’. Le journal indique même que ‘’plusieurs leaders qui se sont rendu compte de l’évidence l’ont avoué publiquement’’.
Source A écrit en Une que les manifestations du FRN se tiennent ‘’entre bousculades, manque d’organisation et faible mobilisation’’. Flop, tare congénitale du FRN’’, raille le journal, affichant les déclarant de certains leaders dont Abdoul Mbaye, Cheikh Guèye, Aida Mbodj.
Mais pour Vox Populi, ‘’les opposants sont sortis massivement pour participer au sit-in organiser, hier, après-midi, à la place de la Nation […]’’. Le journal précise qu’il s’agissait d’un ‘’rassemblement pour +une justice libre et indépendante, zéro pression sur les magistrats, une autorité indépendante pour organiser l’élection présidentielle, la mise à disposition du fichier électoral, la libération de tous les détenus politiques, entre autres’’.
Pendant ce temps, WalfQuotidien signale des ‘’recours massifs de l’opposition devant le Conseil constitutionnel’’, suite à l’invalidation des parrainages de 20 des 27 candidats ayant déposé leurs candidatures à la présidentielle du 24 février prochain devant cette juridiction.
En manchette, le quotidien du Groupe Walfadjri met en exergue la stratégie des opposants ‘pour perturber l’agenda du pouvoir’’.
Sur un tout autre aspect, Sud Quotidien fait remarquer ‘’le règne du vide juridique’’, sur le financement de la campagne électorale au Sénégal. L’As révèle quant à lui que Benno Bokk Yaakaar a annoncé avoir recueilli 3, 600 millions de parrainages en vue de la présidentielle de 2019.
Sur un autre plan, après les dénégations de Tullow Oil après les allégations selon lesquelles elle aurait apporté un soutien financier à l’opposant Ousmane Sonko, L’Observateur parle d’un ‘’gros mensonge’’ de la compagnie anglaise.
‘’Loin de démentir L’Obs, qui parle bel et bien de Ousmane Sonko, leader de Pastef, lui parle de +Sanko+. Une faute de frappe. Peut-être. Une légereté ? Evidemment’’, écrit le journal.
Libération écrit pour sa part qu’’’un déballage se prépare depuis Londres’’. ‘’Ceux qui se sont empressés de traiter nos confrères des +Echos+ de tous les noms d’oiseaux vont avoir honte. On a tenté de créer une confusion tactique entre Michelle Madsen, journaliste anglaise spécialiste des ressources naturelles et de la corruption en Afrique et une autre journaliste Michelle Damsen (différent de Madsen qui est canadienne et spécialiste de mode […]’’, fait observer le journal.
Il annonce que ‘’Michelle Madsen a décidé de parler depuis Londres’’, précisant que l’interview est même ‘’calée’’’.
Le Soleil, qui a choisi de se focaliser sur l’économie, écrit que ‘’la DGID [Direction générale des impôts et domaines] se fixe un objectif de 1500 milliards de FCfa’’.
Le Quotidien fait un focus sur le combat de lutte, qui oppose dimanche Balla Gaye à Modou Lô au stade Léopolod Sedar Senghor, à Dakar. ‘’Bataille sur scène’’, titre le journal selon qui ‘’le vainqueur pourrait affronter le Roi des arènes’’, Eumeu Sène.

Auteur : Aps 

1 Comment

  1. VOUS N AVEZ RIEN A DIRE SUR SONKO: VOUS AUREZ DIRE AVOIR LA COURAGE ET LA MODESTIE DE FAIRE VOTRE MEA CULPA APRES ET DE SE DEDIRE APRES LA DIFFUSION D UNE INFORMATION DEPLACEE CONTRE LUI AVEC RIGUEUR

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Derniers articles sur Actualité

Aller vers HAUT