Le torchon brûle entre Kagamé et Tshisekedi

dimanche 29 mai 2022 • 1600 lectures • 0 commentaires

International 1 mois Taille

Le torchon brûle entre Kagamé et Tshisekedi

PUBLICITÉ

Le Rwanda a affirmé samedi que deux de ses soldats étaient retenus en captivité après leur enlèvement par des rebelles en République démocratique du Congo, accusant les autorités de ce pays de les soutenir.

Cette déclaration intervient après que la RDC a convoqué l'ambassadeur du Rwanda et accusé son voisin de soutenir le groupe rebelle M23, actif dans sa région orientale.

PUBLICITÉ


Selon les Forces de défense rwandaises (RDF), deux soldats ont été enlevés lors d'une patrouille et sont détenus dans l'est de la RDC par des rebelles des Forces démocratiques de libération du Rwanda (FDLR).

PUBLICITÉ


"Nous appelons les autorités de la République démocratique du Congo qui travaillent étroitement avec ces groupes armés génocidaires à obtenir la libération des soldats des RDF", a déclaré le ministère rwandais dans un communiqué.


Les deux soldats ont été désignés comme étant le caporal Nkundabagenzi Elysee et le soldat Ntwari Gad.


Cet incident fait suite à une attaque menée en début de semaine le long de la frontière par les forces congolaises et les rebelles des FDLR, selon l'armée rwandaise.


Le Rwanda avait déjà demandé une enquête après avoir accusé les forces armées congolaises de tirer des roquettes sur son territoire.


Les combats entre les forces congolaises et le M23 ont éclaté sur plusieurs fronts cette semaine au Nord-Kivu, une province orientale de la RDC déchirée par la guerre, frontalière du Rwanda.


Les Nations unies ont déclaré vendredi que ces affrontements avaient fait 72.000 déplacés, entraînant des pillages massifs.


Kinshasa affirme que le M23 - un groupe principalement composé de Tutsis congolais, sur la centaine de groupes armés opérant dans l'est de la RDC - est soutenu par le Rwanda. Kigali a nié toute implication.


Le gouvernement congolais a annoncé vendredi son intention de prendre des "mesures conservatrices" contre le Rwanda, notamment en convoquant l'ambassadeur et en bloquant les vols de sa compagnie aérienne nationale.


La compagnie RwandAir a réagi samedi en annulant "avec effet immédiat" tous les vols à destination de Kinshasa, Lubumbashi et Goma, selon un communiqué.


La RDC et le Rwanda entretiennent des relations tendues depuis l'arrivée massive dans l'est congolais de Hutus rwandais accusés d'avoir massacré des Tutsis lors du génocide rwandais de 1994.


Kinshasa a régulièrement accusé le Rwanda de mener des incursions sur son territoire et d'y soutenir des groupes armés.


Les relations avaient commencé à se dégeler après l'élection du président congolais Felix Tshisekedi en 2019, mais la résurgence des attaques du M23 a récemment ravivé les tensions entre les deux pays.


Avec l'Afp

Cet article a été ouvert 1600 fois.

Publié par

Youssouf SANE

editor

Soyez le premier à commenter

Je m'appelle

Téléchargez notre application sur iOS et Android

Contactez-nous !

Daouda Mine

Directeur de publication

Service commercial