igfm.sn : Informez-vous juste et vrai

L’émouvant hommage de Julien Fournier à Pape Diouf

Covid-19/Sport

iGFM-(Dakar) Les hommages se multiplient depuis le décès de Pape Diouf survenu mardi soir. Son ancien bras droit à l’OM, devenu directeur du football à l’OGC Nice, Julien Fournier, a livré un témoignage émouvant.

Depuis la terrible annonce mardi soir du décès de Pape Diouf, des suites du COVID-19, les hommages sincères se multiplient en France, au Sénégal, sur la planète football et un peu partout ailleurs. Cela dit déjà beaucoup de la trace laissée par l’ancien journaliste, agent et président de l’Olympique de Marseille, salué par tant de personnalités différentes. Même ses rivaux d’un temps n’ont pas à se forcer pour trouver les mots aimables. Un nouveau témoignage déchirant est relayé par Nice-Matin aujourd’hui. Il s’agit de Julien Fournier, son ancien bras droit à l’OM entre 2005 et 2009.

Aujourd’hui à Nice, où il occupe le poste de directeur du football, il a dit toute sa tristesse suite au décès de Pape Diouf. « C’est d’une violence. Je me force de répondre aux journalistes pour honorer sa mémoire. Je lui dois ça. Il faut qu’on en parle le plus longtemps possible. Je suis bouleversé, ça me flingue. Je ne réalise toujours pas. Sa voix, si singulière, résonne dans ma tête toute la journée. C’est raide… ». Très proche de Diouf et donc particulièrement touché par sa disparition, il dresse le portrait d’un « homme au grand coeur. Il rassemble de Marseille à Nice, et partout en France. Il n’y a plus de clivage, plus de rivalité. Il a été un immense président de l’OM. Pour moi, il a été… (sanglots). Je suis heureux de parler de lui. »

Julien Fournier se souvient des passes d’armes avec l’OL

Considéré comme l’un des meilleurs dirigeants français actuellement, Julien Fournier sait aussi ce qu’il doit à son ancien mentor. « Les compétences qu’on peut me reconnaître, je les lui dois. Il est bon dans tellement de domaines. Il avait cette faculté de prendre les bonnes décisions au bon moment. (…) Pape me guide. J’ai beaucoup appris à ses côtés, notamment dans la manière de fonctionner avec un entraîneur, lequel choisir, le moment idoine pour s’en séparer ou continuer. » Débarqué de l’OM avec Diouf en 2009, Fournier a gardé une certaine rancoeur vis-à-vis du club phocéen, qui s’était notamment exprimé en 2018 avec des tensions sur le dossier Mario Balotelli. Il reproche d’ailleurs à l’OM de ne pas être à la hauteur quant à l’hommage rendu à son ancien président.

Surtout quand il voit les réactions des autres formations françaises, à commencer par l’OL et Jean-Michel Aulas, avec lequel ils s’étaient régulièrement écharpés à travers les médias. « Même dans cette période de merde avec le Covid, Pape arrive encore à rassembler. C’est rare de voir autant de sincérité. Il est au-dessus de tout. Le témoignage d’Aulas, alors qu’on s’est fait la guerre comme pas possible, notamment sur le transfert de Ben Arfa, ça veut tout dire. Aulas parle d’amitié, c’est exceptionnel. » Julien Fournier est là pour le rappeler avec son émouvant témoignage.

Derniers articles sur Covid-19

Aller vers HAUT