"Les eaux et forêts n’ont pas besoin d’autant d’armes"

mercredi 2 novembre 2022 • 674 lectures • 0 commentaires

Société 1 mois Taille

PUBLICITÉ

Dans sa questekki de la semaine, Mamadou Lamine Diallo est revenu sur l'affaire du contrat d'armement de 45 milliards de francs Cfa, qui suscite la polémique.

"Les eaux et forêts n’ont pas besoin d’autant d’armes", a indiqué le député dans sa tribune.  Il estime que l’affaire des 45 milliards d’achat d’armes pour les Eaux et Forêts est un scandale de plus du régime. "Il est bon que le Député du Pastef Abass  Fall ait  demandé en bonne et due forme une commission d’enquête et le député Cheikh Abdou Mbacke de Touba de poser une question écrite. Dans ce domaine, ce n’est pas pire que les marchés Bictogo, ou Timis du gaz de St-Louis, ou le Sporting de Dakar donné à  Ron. Ce qui est choquant c’est qu’on a le sentiment que ce régime joue avec notre sécurité", déclare l'élu.

PUBLICITÉ


Et de questionner : "Pourquoi contracter avec ce sulfureux nigérien avec des sociétés bidon? Pourquoi avoir écarté les ministères de La Défense et de l’intérieur ? Ces armes de guerre sont-elles destinées aux agents des Eaux et Forêts, qui depuis l’indépendance sont équipées de manière claire pour les points de contrôle et les zones frontalières, donc en quantités bien déterminées ? En tout état de cause, le code de transparence des finances publiques est violé manifestement. Ceci ne doit pas freiner ou étouffer la commission d’enquête sur le building administratif Mamadou Dia que j’ai demandée."

PUBLICITÉ

Cet article a été ouvert 674 fois.

Publié par

Youssouf SANE

editor

Soyez le premier à commenter

Je m'appelle

Téléchargez notre application sur iOS et Android

Contactez-nous !

Daouda Mine

Directeur de publication

Service commercial