"Les femmes représentent 24% dans le secteur de l'énergie"

mardi 21 mars 2023 • 860 lectures • 0 commentaires

Actualité 1 an Taille

\

PUBLICITÉ

iGFM - (Dakar) Le taux de l'employabilité des femmes dans le secteur de l'énergie est très faible. Un constat fait par le Directeur Général de MCA-Sénégal, Omar Diop en marge d'une conférence sur le thème: "le leadership des femmes dans le secteur de l'énergie au Sénégal".

Ce faible taux  montre que dans ce secteur, les défis d’égalité de genre restent énormes: les femmes et les jeunes ont plus de difficultés à bénéficier des opportunités d'emplois dans le secteur, les communautés dans les zones rurales les plus reculées rencontrent encore des défis d'accès à l'électricité et ne maitrisent donc pas les opportunités d'une utilisation productive de l'électricité.

PUBLICITÉ


Dans ces zones, les femmes et les jeunes femmes passent beaucoup de temps dans des activités productives liées à la collecte de bois de chauffe, à la recherche d'eau potable etc. ce qui limite les opportunités de développement d'activités génératrices de revenus pour les femmes et la poursuite des études pour les jeunes filles.

PUBLICITÉ


Cette faible présence des femmes dans ce secteur aussi stratégique que l'énergie, s'explique, selon le DG de MCA-Sénégal, Oumar Diop, par le fait que les filières de formation menant aux emplois et aux fonctions dans ce secteur sont des filières techniques, souvent considérées comme des filières masculines. L'absence de dispositifs d'orientation dédiés des jeunes vers les métiers de l'énergie et les et les stéréotypes et préjugés de la société sur les métiers du secteur.


C'est pour cela, dit-il, en vue de contribuer, à terme à une plus grande sensibilité des politiques énergétiques au genre, MCA-Sénégal II a soutenu l'élaboration du Plan d'Action National Genre et Energie (PANGE) par le Ministères dy Pétrole et des Energies.


L'adoption d'une PANGE, qui est une forte recommandation de la Politique de la CEDEAO pour l'intégration du genre dans l'accès à l'énergie, a été considérée comme une des conditions préalables au 1er décaissement du Compact. MCA-Sénégal finance les activités prioritaires identifiées dans le PANGE, notamment le programme de stages des jeunes femmes dans le secteur de l'énergie, dénommé "Jigeen Mooy Leer" qui vise à renforcer les possibilités d'emploi des femmes dans le secteur de l'énergie.


"Pour cette première phase qui va être déroulée tout long de cette année, nous allons débloquer une enveloppe de 100 mille dollars pour financer les stages de 50 jeunes femmes dans les différentes sociétés actives dans la production et la distribution de l’électricité et du gaz », a soutenu M. Omar Diop.


MCA-Sénégal souligne qu’un audit genre programmatique des activités de la Société nationale d’électricité du Sénégal (Senelec) est en cours dans le cadre du projet « Réforme du Compact ». Cela, afin de mieux comprendre les besoins différenciés des hommes et des femmes en matière de prise de décision dans les activités de l’entreprise.


Ce même projet appuiera aussi la Commission de Régulation du Secteur de l’Energie (CRSE) à améliorer sa communication avec les différentes populations y compris les femmes et les jeunes, en veillant à ce qu’elles soient informées des changements tarifaires et de la manière dont ils sont effectués.


Sur le plan des infrastructures (Accès et Transport), un processus de gestion des plaintes sensibles prenant en compte les Violences Basées sur le Genre (VBG), les harcèlements et la traite des personnes (TdP) seront mises en œuvre avec des partenaires expérimentés dans le domaine.


Dans le cadre de l’’amélioration de l’accès à l’électricité dans les zones rurales et périurbaines, les besoins spécifiques des femmes et des jeunes ont aussi été identifiés et pris en charge dans la conception du volet « Appui à la demande », notamment dans la sous-activité « Equipement ».


A cet effet, le projet Accès adressera les obstacles auxquels les femmes et les jeunes sont confrontés lors de l’achat d’équipements électriques, en mettant l’accent sur la promotion d’équipements permettant de générer des revenus ou de gagner du temps, lit-on dans le document.


A travers la construction d’une infrastructure de réseau électrique dans 350 villages des régions du centre de l’est et du sud du Sénégal, le Projet Accès du Compact stimulera la croissance économique en aidant les femmes, les jeunes et les ménages à faible revenu à utiliser les équipements électriques de manière plus productive, relève le document.


Pour rappel, le Senegal Power Compact, le Compact d'électricité de MCC pour le Sénégal a été signé le 10 décembre 2018. Il comprend un don d'investissement de 550 millions de dollars américains de la part des États-Unis d’Amérique et une contribution supplémentaire de 50 millions de dollars américains du Gouvernement du Sénégal pour un investissement global de 600 millions de dollars américains.


Le Senegal Power Compact a pour objectif est de réduire la pauvreté au Sénégal à travers le renforcement du secteur de l’électricité, l’amélioration de la fiabilité, l’élargissement de l’accès à l’électricité, et l’appui au Gouvernement du Sénégal à établir un socle solide et moderne sur lequel le système de l’électricité du pays peut reposer pour se développer.

Cet article a été ouvert 860 fois.

Publié par

Harouna Fall

editor

Soyez le premier à commenter

Je m'appelle

Téléchargez notre application sur iOS et Android

Contactez-nous !

Daouda Mine

Directeur de publication

Service commercial