Les réactions au décès du journaliste sportif, Salif Diallo

lundi 31 octobre 2022 • 1344 lectures • 1 commentaires

Actualité 1 mois Taille

Les réactions au décès du journaliste sportif, Salif Diallo

PUBLICITÉ

iGFM (Dakar) Les réactions sont en cours depuis l'annonce du décès du journaliste sportif, Salif Diallo.

Mamadou KOUME : "Sur le plan humain, il était un homme bien et d'une grande reconnaissance"

"Nous venons d'apprendre avec tristesse la nouvelle du décès de Mamadou Salif Diallo.  C'est une perte cruelle. Nos pensées vont à sa famille, ses proches et à la corporation et en particulier à la presse sportive de notre pays dont il était l'un des plus compétents éléments.
Salif était un excellent professionnel, bien introduit au plan local et en Afrique ou il s'était constitué un vaste réseau de relations.  Ses papiers d'agencier faisaient autorité et étaient repris par de nombreux supports..

Sur le plan humain, il était un homme bien et d'une grande reconnaissance. A l'étranger où nous nous sommes parfois retrouvés, il était à nos petits soins  
Nous pouvons témoigner ici avec sincérité pour celui qui fut notre étudiant modèle qui s'était voué passionnément à sa formation. Et le journaliste de l'Agence de presse sénégalaise que nous avions appelé à nos côtés et qui s'acquittait avec beaucoup de cœur à son métier.
Nous présentons nos condoléances à son épouse, ses enfants, à ses parents, ses proches et collègues.
Paix à son âme. Que Firdaws soit sa demeure éternelle."

Cheikh Tidiane Fall : "Il fut un journaliste sportif de classe exceptionnelle"

"Les convenances veulent qu'on dise du bien de ceux qui nous quittent. Concernant Salif Diallo, je dois dire que mon témoignage pratiquement à chaud après l'annonce de son décès est fondé sur ce que je sais réellement de lui. Il fut un journaliste sportif de classe exceptionnelle pour reprendre un terme utilisé dans d'autres professions pour caractériser le parcours et le professionnalisme de ceux qui sortent du lot et se distinguent de brillante manière. Tout en respectant la volonté divine, j'ai comme le sentiment que sont les meilleurs d'entre nous qui partent les premiers. Quelle grande perte au moment où Qatar 2022 est imminent avec la perspective qu'il nous fasse vivre au jour le jour, comme il en avait l'habitude avec maestria, les grands moments de la compétition sur le fil de l'APS. Journaliste agencier modèle, son point de vue était régulièrement sollicité sur les différents sujets relatifs au sport dans les médias sénégalais et au delà de nos frontières. Sans oublier la considération de la CAF dont il faisait régulièrement partie des équipes de reporters-rédacteurs lors des compétitions continentales. Salif incarnait au plus haut niveau la passion pour le journalisme et le sport. Des qualités humaines proverbiales aussi et un grand respect pour les anciens dans la profession, ce dont je peux témoigner avec mon ami  Mamadou Koumé.  Nos condoléances à son épouse Boury et à sa famille. Que Dieu leur donne la force de faire face à cette terrible épreuve. Reposes en paix Salif, ta vie n'a pas été vaine."

Pape Mady Diop : "Un homme bon, courtois et disponible. Un professionnel rompu à la tâche"

"Triste nouvelle. Salif Diallo, un homme bon, courtois et disponible. Un professionnel rompu à la tâche. Condoléances à la corporation, à ses amis, ses parents, ses enfants et à toi son épouse Madame Diallo Bouri Sock.. Salif mon ami "Zal" m'appelait affectueusement Dg. On entretenait une relation professionnelle, de respect et d'estime réciproques. Reposes en paix. Goudomp a perdu mais c'est le Sénégal et l'Afrique qui ont perdu un grand homme de par son talent incontestable. Que Dieu l'accueille au paradis. Amen."

Ndèye Dome : "Pétri de qualité et doté d'une vaste connaissance qu'il aimait partager"

"Le flot de témoignages depuis l'annonce de son décès témoignage de la dimension de l'homme qu'était Salif Diallo. Même le sachant malade, je ne pouvais aucunement imaginer sa disparition. C'est pourquoi la nouvelle de ce matin a été un choc pour moi.
Sa jumelle comme il m'appelait, parce que depuis plus de 20 ans nous avons partagé beaucoup de choses. Nous avons eu le privilège de débuter, de grandir ensemble dans ce métier et de partager moult expériences au Sénégal, en Afrique et dans le monde. Son professionnalisme, sa maîtrise des différents sujets dans le sport est connu et reconnu de tous. Pétri de qualité et doté d'une vaste connaissance qu'il aimait partager, Salif était l'un des meilleurs d'entre nous. Sur le plan professionnel mais aussi sur le plan humain.
Beaucoup d'images défilent dans ma tête et ce ne sont que beaux souvenirs partagés durant ce cheminement de plus de deux décennies que je ne pouvais imaginer s'arrêter de sitôt.
Tes chahuts et tes "sani kher" vont beaucoup me manquer.
Toute ma compassion à Boury ton épouse et à ta famille. Qu'Allah soubhanahou wa tahala protège tes enfants.
Sincères condoléances à toute la famille de la presse sportive et du sport dont tu étais un éminent membre.
Repose en paix mon jumeau. Que firdawsi soit ta demeure éternelle 🙏🏽🙏🏽🙏🏽"

Abdoulaye Dabo : "Il s'en est allé avec ses immenses qualités humaines et sa belle plume"

"Le caractère unanime des témoignages qui s'enchaînent depuis l'annonce du décès de Salif ont constituent hélas les derniers mots clés de ce qu'on pourrait appeler  la dernière dépêche sur lagencier qui vient de nous quitter. C'est assez relevateur sur la place qu'occupait Salif dans la corporation, dans le monde sportif. Il s'en est allé avec ses immenses qualités humaines et sa belle plume. Sa frêle silhouette disparaît des tribunes et centres de presse qu'il a fréquentés pendant des décennies à la recherche de l'info. Mais l'image du journaliste doublé d'un homme bien restera sans les mémoires. Condoléances à la presse sénégalaise au monde sportif à on épouse à ses enfants à tous ses proches. Qu'il repose en paix."

Augustin SENGHOR : "nous perdons un journaliste professionnel...un homme courtois et aimable"

"La famille de la presse sportive, le sport et le Football sénégalais sont en deuil. En Salif Diallo, nous perdons un journaliste professionnel jusqu'à la perfection, un homme courtois et aimable. La CAF avait fini de l'installer parmi ses collaborateurs privilégiés. Paix à son âme ! Condoléances à son épouse, sa famille, l'ANPS et les sportifs de tous bords. Nous le confions au Seigneur Tout Puissant."

PUBLICITÉ


 

PUBLICITÉ


 


 


 


 


 


 


 


 


 

Cet article a été ouvert 1344 fois.

Publié par

Mamadou Salif

editor

1 Commentaires

Je m'appelle

Téléchargez notre application sur iOS et Android

Contactez-nous !

Daouda Mine

Directeur de publication

Service commercial