Les remous à Yewwi Askan Wi à la UNE

vendredi 13 mai 2022 • 1209 lectures • 1 commentaires

Actualité 5 jours Taille

Les remous à Yewwi Askan Wi à la UNE

PUBLICITÉ

iGFM (Dakar) Les remous au sein de la coalition Yewwi askan wi (YAW, opposition), nés des investitures aux législatives et du risque de rejet de sa liste à Dakar, sont largement commentés par les quotidiens reçus vendredi à l’Agence de presse sénégalaise.

’Non-respect de la parité, tirs groupés entre leaders : Yewwi askan wi en eaux troubles’’, affiche à sa Une L’As.

Le journal EnQuête souligne qu’’’en plus des nuages qui surplombent la liste de YAW à Dakar, la coalition semble déjà dans les ténèbres et elle risque de voler en mille morceaux si ce n’est déjà le cas’’. ’’Coalition Yewwi askan wi, les germes de l’implosion’’, titre la publication.

Le Soleil aussi note que les investitures ’’sapent la solidité’’ des coalitions de l’opposition.

L’Info rapporte que dans une tribune rendue publique, jeudi, et intitulez ‘’Sortez et parlez-nous’’, Dr Cheik Tidiane Dièye, demande des comptes aux leaders de la coalition YAW sur les raison du non-respect de la parité dans la liste de Dakar et qui risque de leur coûter un rejet purement et simplement.

Sur les risques d’invalidation de la liste de YAW à Dakar, Le Vrai Journal relève que ’’Khalifa Sall et Lamine Thiam (Wallu) sont sur le banc des accusés’’.

Sud Quotidien explique qu’avec un quota de 07 sièges sur les 97 députés à élire au scrutin majoritaire départemental, ‘’Dakar constitue un vrai enjeu pour les coalitions Yewwi et Benoo Bokk Yaakaar’’.

Selon le journal, ’’le débat en cours sur le risque de rejet de la liste de YAW dans le département de Dakar semble justifier l’ampleur des hostilités des responsables des deux coalitions qui sont prêts à tout pour Dakar’’.

Concernant les élections législatives toujours, Source A signale qu’au terme de la phase de vérification des parrainages, huit listes ont survécu alors qu’elles étaient au départ 25.

Bës Bi Le Jour dévoile les quatre premiers noms sur la liste nationale de Benno Bokk Yaakaar et écrit : ’’Qui penserait que Macky Sall mettrait Amadou Ba (2e), Abdoulaye Diouf Sarr (4e) sur la liste nationale, et derrière Mimi Touré ? C’est pourtant le cas aussi avec Aïda Sow Diawara. Les quatre premiers de la proportionnelle de BBY sont connus alors que les présidents d’institution et grands alliés, Niasse, Idy et Aminata Mbengue Ndiaye sont non-partants dans cette course’’.

En économie, le quotidien Kritik présente les grands axes de la loi de finances rectificative 2022.

Sur le même sujet, Le Témoin souligne que cette LFR, d’un montant de 343,5 milliards de francs Cfa, ’’va essentiellement servir à soulager les ménages à travers notamment des subventions à l’électricité, au carburant et aussi aux transferts financiers directs aux couches défavorisées. Sans compter la revalorisation salariale des fonctionnaires’’.

APS
 

PUBLICITÉ

Cet article a été ouvert 1209 fois.

Publié par

Mamadou Salif

editor

1 Commentaires

Je m'appelle

Téléchargez notre application sur iOS et Android

Contactez-nous !

Daouda Mine

Directeur de publication

Service commercial