Les Réponses de Poutine aux problèmes posés par Macky

samedi 4 juin 2022 • 1521 lectures • 0 commentaires

International 3 semaines Taille

Les Réponses de Poutine aux problèmes posés par Macky

PUBLICITÉ

iGFM - Après les requêtes du président Macky Sall, Vladimir Poutine a donné une interview dans laquelle il a détaillé ses réponses à Macky Sall. Ce, sur la question des céréales.

"Il n'y a pas de problème pour exporter les céréales d'Ukraine", a jugé M. Poutine, rapporte Afp. Le président Russe s’est exprimé dans une interview diffusée après l’audience. Il a listé plusieurs solutions pour pouvoir faire accéder les céréales aux marchés africains, comme le veut le président Macky Sall.

Vladimir Poutine a mentionné la possibilité d'exporter en passant par les ports ukrainiens de Marioupol et de Berdiansk, situés sur la mer d'Azov, qui donne accès à la mer Noire, et conquis par les forces russes au cours de leur offensive.

"Nous sommes prêts à offrir un passage sécurisé aux bateaux utilisant ces ports, y compris aux bateaux ukrainiens", a-t-il déclaré.

Il a aussi évoqué des exportations via les ports de la mer Noire toujours sous contrôle ukrainien, notamment celui d'Odessa.

Pour cela, il a une fois encore exigé que les eaux de ces ports soient "déminées" par l'Ukraine, assurant qu'en échange la Russie permettra un passage sécurisé. Une position qualifiée de "chantage" par Kiev.

Parmi les autres voies possibles, selon M. Poutine : un transport sur le Danube "via la Roumanie", "via la Hongrie" ou "via la Pologne"; ou encore "le plus facile, le moins cher", via le Bélarus, à condition de lever les sanctions occidentales contre ce pays.

Pour rappel, le président Macky Sall avait signifié à Poutine que l'Afrique est l’une des grandes victimes de cette guerre, appelant  à ce que le secteur alimentaire soit "hors des sanctions" imposées par les Occidentaux à Moscou.

"Nous sortons d'ici très rassurés", a-t-il déclaré à l'issue de sa rencontre avec Poutine. Il a déclaré avoir trouvé le chef de l'Etat russe "conscient que la crise et les sanctions créent de sérieux problèmes aux économies faibles, comme les économies africaines".

PUBLICITÉ

Cet article a été ouvert 1521 fois.

Publié par

Youssouf SANE

editor

Soyez le premier à commenter

Je m'appelle

Téléchargez notre application sur iOS et Android

Contactez-nous !

Daouda Mine

Directeur de publication

Service commercial