Les sujets politiques en vedette

vendredi 20 mai 2022 • 610 lectures • 0 commentaires

Actualité 1 mois Taille

Les sujets politiques en vedette

PUBLICITÉ

iGFM (Dakar) Les sujets politiques, notamment les contentieux découlant du dépôt des listes de candidature aux élections législatives duLes sujets politiques, notamment les contentieux découlant du dépôt des listes de candidature aux élections législatives du 31 juillet prochain, dominent l’édition des quotidiens pour ce vendredi.31 juillet prochain, dominent l’édition des quotidiens pour ce vendredi.

Selon Le Témoin Quotidien, le ministre de l’Intérieur, Antoine Diome, s’est fait l’avocat de la Direction générale des élections (DGE) et du Collectif des organisations de la société civile pour les élections (COSCE), qui sont accusées par le maire de Ziguinchor (sud) de favoritisme au profit de la coalition de la majorité présidentielle, Benno Bokk Yaakaar (BBY).
 
Ousmane Sonko, contestant l’invalidation de la liste de candidature Yewwi Askan Wi (YAW) pour l’élection des députés du département de Dakar, soupçonne la DGE et le COSCE d’‘’être à la solde du président Macky Sall’’.
 
Selon Le Témoin Quotidien, M. Diome a dénoncé ‘’des attaques non seulement subjectives, mais injustifiées’’.
 
Source A pose la question de savoir si le Conseil constitutionnel va invalider ou pas une des listes de candidature de Benno Bokk Yaakaar en raison du dépassement du nombre de parrainages recommandé pour sa recevabilité.
 
Selon le journal, la coalition de la majorité présidentielle est dans pareille situation, concernant les parrainages, la raison qui avait été invoquée en 2019 pour le rejet de la candidature d’El Hadj Malick Gackou à l’élection présidentielle.
 
‘’Le duo Aminata Touré-Benoit Sambou a-t-il fauté ?’’ se demande Kritik’. Les deux responsables politiques ont déposé les listes et les parrainages de BBY auprès de la DGE, selon le journal.
 
‘’C’est une déclaration fracassante, qui pourrait semer le trouble au sein du couple Yewwi-Wallu’’, les coalitions Yewwi Askan Wi et Wallu Sénégal, dirigées respectivement par le duo Khalifa Sall-Ousmane Sonko et Abdoulaye Wade, écrit L’Observateur.
 
Cheikh Dieng, ‘’le secrétaire national chargé des élections au Parti démocratique sénégalais (le parti d’Abdoulaye Wade), s’est allé à de terribles révélations qui pourraient semer le doute sur la sincérité de ce compagnonnage politique présenté aux Sénégalais comme l’Alliance du siècle’’, ajoute le journal.
 
Tribune annonce la création d’une ‘’plateforme’’ dirigée par l’opposant Bougane Guèye Dany et l’activiste Guy Marius Sagna en vue de l’invalidation de la liste de BBY remise en question par l’opposition pour dépassement du nombre de parrainages indiqué.
 
‘’Il y a un hold-up électoral en cours’’, note le journal, citant M. Sagna.
 
Les journaux EnQuête et Le Soleil réservent leur une à l’ouverture de la 14e édition de la Biennale de l’art africain contemporain (Dak’Art), qui a eu lieu jeudi. Un événement qui se poursuivra jusqu’au 21 juin.
 
N’ayant pu se tenir en 2020 à cause de la pandémie de Covid-19, le Dak’Art s’ouvre cette année avec ‘’plein de promesses’’, selon Le Soleil.
 
‘’Après la parenthèse Covid-19, le Dak’Art revient pour le plus grand bonheur des artistes’’, constate EnQuête.
 
Lors de la cérémonie d’ouverture de l’événement, le président de la République, Macky Sall, a demandé aux entreprises publiques et privées de financer l’art, selon le même journal. 
 
Les quotidiens se sont intéressés aussi au rapport d’audit publié par le maire de Thiès (ouest), Babacar Diop, sur le mandat de Talla Sylla, son prédécesseur.

Sous la direction de M. Sylla, la mairie de Thiès aurait prétendu avoir dépensé 70 millions de francs CFA pour l’achat du carburant de trois véhicules en dix mois, révèle M. Diop dans un rapport que Vox Populi juge ‘’accablant’’.

‘’Dr Babacar Diop expose les cafards de Talla Sylla’’, titre L’As, ajoutant que ‘’les partisans de Talla Sylla (…) ont contesté les faits relatés dans le rapport de la nouvelle équipe’’ qui dirige la mairie.

Le ‘’Plan Diattara’’ pour La Poste

Selon les quotidiens, les députés Boubacar Biaye et Mamadou Sall, du groupe parlementaire BBY, ont été condamnés respectivement à cinq et six ans de prison ferme pour les délits d’association de malfaiteurs, d’escroquerie, de blanchiment de capitaux, etc.

‘’Les parlementaires (…) vont recouvrer la liberté dans quelques jours’’, fait remarquer WalfQuotidien, ajoutant qu’‘’ils ont presque purgé en détention préventive la sentence prononcée par le tribunal’’.

Boubacar Biaye et Mamadou Sall sont mis en cause dans un scandale de trafic de passeports diplomatiques.

Sadio Dansokho, un ancien président du conseil départemental de Kédougou (sud-est), a été condamné à dix mois de prison ferme dans cette même affaire, selon Sud Quotidien.

L’info dévoile le ‘’Plan Diattara’’ destiné à sauver La Poste, une société nationale en difficulté. ‘’Yankhoba Diattara (le ministre de tutelle de ladite entreprise) étale son engagement pour La Poste. Les 42 milliards de francs CFA de dettes de l’Etat à La Poste ont été soldés. Et il a amorcé des réformes (…) pour faire revenir les partenaires institutionnels qui avaient boudé’’ l’entreprise, affirme L’info.

Selon Le Quotidien, un contingent sénégalais devant prendre part à la ‘’stabilisation’’ du Mali, sous l’égide des Nations unies, a été interdit d’entrée dans le territoire malien par la junte qui dirige ce pays.

‘’Depuis un mois, les militaires sénégalais déployés au Mali attendent la relève, qui est bloquée à Dakar parce que l’espace aérien lui est fermé. Il s’agit d’un coup de force de Goïta (Assimi Goïta, le chef de la junte au Mali), qui répond de manière aussi étrange aux sanctions de la CEDEAO contre son régime’’, écrit le journal.

‘’A quoi joue Goïta ? C’est une bonne question. Le putschiste malien (…) joue aussi avec les forces onusiennes (…) Veut-il compromettre la sécurité de son pays en chassant toutes les forces étrangères ?’’ se demande Le Quotidien.

APS

PUBLICITÉ

Cet article a été ouvert 610 fois.

Publié par

Mamadou Salif

editor

Soyez le premier à commenter

Je m'appelle

Téléchargez notre application sur iOS et Android

Contactez-nous !

Daouda Mine

Directeur de publication

Service commercial