Les tristes tonalités de l’année...

lundi 28 décembre 2020 • 1750 lectures • 0 commentaires

Société 4 semaines Taille

Les tristes tonalités de l’année...

iGFM – (Dakar) L’année 2020, certainement l’une des plus dures de ces dernières décennies, s’en va. Durant ses 12 mois, le pays a pleuré nombre de ses valeureux fils.

La disparition de Pape Mababa Diouf fut le premier coup de poignard planté par la covid-19. Une perte énorme, en pleine période de peur. Le défunt, charismatique journaliste, président de club de son vivant, est parti brutalement. La tristesse frappera encore le monde sportif le 29 septembre 2020 où Pape Bouba Diop a fermé les yeux pour toujours.


Presse endeuillée


La mort a aussi charrié la tristesse dans les médias. Figure emblématique de la corporation, Babacar Touré est décédé le 26 juillet 2020 d'une longue maladie. Le 3 juillet, Reine Marie Faye le suivra. La talentueuse Awa Dabo, chroniqueuse judiciaire de «Vox Populi», Mamadou Abdoulaye Fofana, premier présentateur de journal télévisé au Sénégal, ou encore de Doudou Diène, tous ont laissé orpheline la corporation.


La culture a pleuré


Des pertes énormes, le monde de la culture en a aussi connu durant cette année. Alioune Badara Diagne dit Golbert, Moïse Ambroise Gomis qui a propulsé beaucoup de personnes dans le milieu du mannequinat et de la musique, Balla Sidibé musicien de l’Orquestra Baobab, Ousmane Sow Huchard, ont aussi tiré leur révérence en 2020.


Orphelins des profs


Le monde Universitaire aussi a perdu plusieurs de ses professeurs. Novembre dernier, le décès du Professeur Iba Der Thiam avait retenti tel un cataclysme. Cheikh Sadbou Fall, le Pr Moustapha Sourang, Pr Ibrahima Pierre Ndiaye, un des plus grands maîtres de la médecine de l’Afrique de l’ouest, Mansour Kama du patronat, on tous rejoint l’autre monde.


Les religieux aussi …


Cette année Tivaouane a perdu celui qui fut son porte-parole, Serigne Pape Malick Sy.  Il repose depuis le 25 juin aux côtés de son frère Cheikh Tidiane Sy «Al Makhtoum». Médina Baye a perdu Cheikh Ahmad Tidiane Ibrahima Niass et Seyda Mariama Niass. La confrérie mouride, elle, a perdu le conférencier Baye Ndiaga Diop, les Khadres Cherif Houtoub, Cherif Talibouya et son frère Fadel. iGfm prie pour le repos de leur âme.

#décès, #tristes, #tonalités #

Cet article a été ouvert 1750 fois.

Publié par

Hawa Signaté

editor

Soyez le premier à commenter

Je m'appelle

Téléchargez notre application sur iOS et Android

Contactez-nous !

Daouda Mine

Directeur de publication

Service commercial