igfm.sn : Informez-vous juste et vrai

Coronavirus : Les hommages du monde du foot à Pape Diouf

Covid-19/Sport

iGFM-(Dakar) Le monde du football rend un hommage à l’ancien président de l’OM (2005-2009), Pape Diouf (68 ans), décédé, ce mardi, au Sénégal, des suites du Coronavirus. 

« Beaucoup de tristesse » pour Eyraud

« Je ressens beaucoup de tristesse, a expliqué Jacques-Henri Eyraud à La Provence. Je ne le connaissais pas, mais j’avais beaucoup entendu parler de lui, beaucoup lu à son sujet également. C’est dans ces moments-là qu’on se dit qu’on a raté quelque chose. Je me suis fait mon opinion sur lui et son parcours. Pape Diouf, c’était un physique, une prestance, un charisme. Je l’ai souvent entendu parler, c’était aussi une culture, une plume, une maîtrise de la langue française. Au-delà du sport, il avait une personnalité très particulière dont je comprends qu’elle ait pu susciter autant d’adhésion. Le club lui rendra l’hommage qu’il mérite le moment venu, même si dans cette période on ne peut pas faire tout ce qu’on voudrait, comme pour Michel Hidalgo. »

PSG : « Le football français et africain perd une grande figure »

« Le PSG présente ses condoléances à la famille et aux proches de Pape Diouf, ainsi qu’à l’OM. Le Club leur apporte toutes ses pensées de soutien et de solidarité dans ces moments douloureux à l’heure où le football français et africain perd une grande figure »

L’hommage de Noël Le Graët, président de la FFF:

« C’était un homme important de notre football, un homme de qualité, atypique, écouté et respecté, avec une vraie personnalité qui avait le respect du jeu, des joueurs, des hommes. C’était un passionné, avec des convictions et toujours d’une extrême courtoisie. Au nom de la Fédération française de football, j’adresse mes plus sincères condoléances à sa famille et ses proches. »

Florian Thauvin : « Très triste d’apprendre la disparition de Pape Diouf… »

« Très triste d’apprendre la disparition de Pape Diouf… Il laissera un souvenir unique à Marseille. Pensées émues pour sa famille et ses proches 🙏🏻🖤 ».

Bafé Gomis : « Triste journée pour le monde du foot et bien au delà encore »

« Triste journée pour le monde du foot et bien au delà encore ».  On pleure un grand journaliste,Un grand président, un grand agent, un grand monsieur, un grand frère, un père spirituel. Un exemple pour beaucoup d’entre nous. Un grand personnage du continent Africain s’en est allé. RIP PAPE DIOUF 🤲🏿❤️ »

Basile Boli : « Pape a été mon ange gardien pendant toute ma carrière »

« Pape a été mon ange gardien pendant toute ma carrière, un très bel ami. Sa voix unique me manquera à jamais ❤️🙏🏿 ».

Benjamin Mendy : « Beaucoup de tristesse en apprenant le décès de Pape Diouf »

« Beaucoup de tristesse en apprenant le décès de Pape Diouf… Un grand président mais surtout un immense Homme, qui aura toujours dignement représenté l’OM et ses valeurs. Une grande perte pour le foot français et le continent africain. Reposez en paix ».

Djibril Cissé : « Une semaine après ma grave blessure, Pape m’appelle »

« Une semaine après ma grave blessure, Pape m’appelle : « Je n’ai qu’une parole, on s’est mis d’accord sur ta signature à l’OM et ce n’est pas ta blessure qui me fera changer d’avis sur tes qualités et le fait que tu es un joueur fait pour porter les couleurs de ton club de cœur qui est l’Olympique de Marseille ». Un profond respect pour cet homme et président extraordinaire. Repose en paix Pape

Courbis : « Il réunissait toutes les qualités pour être un bon président de l’OM »

« Ces derniers jours, entre certains proches, Michel Hidalgo et Pape ce soir, c’est une période qui n’est pas évidente. Il parait qu’il était encore en pleine forme il y a quelques jours. Il faisait partie du paysage de la région, de l’OM. C’était un gars élégant, un journaliste très apprécié. Quand tu parlais à Pape, tu te demandais si on parlait la même langue. Robert Louis-Dreyfus voulait remettre de l’ordre dans le club et avait chargé Louis Acariès de trouver l’homme de la situation. Louis me tenait amicalement au courant. Dans sa mission, qui avait duré plusieurs semaines, il avait trouvé que la bonne idée pour le président de l’OM, c’était Pape. Il m’avait dit qu’il connaissait tout le monde, la région, le club, les joueurs, les médias, qu’il avait de la prestance. Avec toute cette liste, j’avais dit pourquoi pas. Ça a été une très bonne idée. Quand on voit ce qui se passe à la dernière intersaison (en 2009, ndlr), il est obligé de partir à cause de trahisons. Et avant de partir, il remplace Gerets par Deschamps, il s’occupe des recrutements. L’OM est champion l’année suivante. Il réunissait toutes les qualités pour être un bon président de l’OM. »

Samir Nasri : « Tu as été mon président, tu es parti trop tôt »

 « Tu as été mon président et c’est avec le cœur gros que je dois te dire au revoir tu es parti trop tôt jamais je ne t’oublierai allah y rahmou Pape Diouf. Peu de personnes dans le monde du football m’ont touché ou ont eu un impact comme tu as pu l’avoir dans ma vie ou dans ma carrière tu as toujours été un mentor tu as été mon premier agent. »

Di Meco: « Il avait une prestance particulière »

L’ancien défenseur de l’OM a livré ses propres souvenirs de Pape Diouf dans l’After: « Je suis un peu KO. Il y a ce qu’il représentait aujourd’hui. Je suis arrivé à l’OM en 1980, il était journaliste à La Marseillaise. Je l’ai toujours connu. Même jeune journaliste, tu étais obligé de le remarquer. Il avait une prestance particulière. C’était quelqu’un de cultivé. Il a marqué les esprits à Marseille en tant que journaliste. Après, il est devenu agent de grands joueurs. Il a été une pointure dans ce milieu. C’est quelqu’un qui n’a pas de casseroles. Il a été embêté une fois mais a été vite blanchi. Il était très proche de ses joueurs. On est en train de payer un lourd tribut, avec Michel Hidalgo la semaine dernière. On est conscient que cette saloperie de maladie touche tout le monde. Ça fait flipper. »

Valbuena est « abasourdi »

Pape Diouf fut son président. La tristesse de Mathieu Valbuena est donc immense ce soir, après le décès l’âge de 68 ans de l’ancien patron de l’OM. « Je suis abasourdi. C’était un grand homme. Il m’a donné ma chance pour jouer dans ce club. C’était vraiment un amoureux de l’OM et un grand homme, avec un grand coeur. Il va vraiment me manquer dans le football. Il avait toujours des analyses justes.C’était un formidable président, toujours à l’écoute, aussi dans l’affectif mais qui savait taper du poing sur la table. Il va énormément manquer. Même en interne à  l’OM, on rêvait de son retour. Il aimait rigoler, il avait toujours le sourire, il chambrait énormément. Il avait toujours cette joie de vivre, cette passion. »

Courbis: « Tout le monde l’aimait »

Invité à s’exprimer sur BFMTV après le décès de Pape Diouf, Rolland Courbis a salué la mémoire d’un homme « intelligent et instruit ». « C’était quelqu’un de courtois avec beaucoup d’élégance je l’ai rarement entendu être vulgaire ni grossier. C’est quelqu’un qui avait une classe naturelle et une façon de s’exprimer avec une aisance et une facilité très, très rare. Tout le monde l’aimait. Je ne le croyais pas quand on me l’a dit ce soir. »

José Anigo : « Pape était complètement marseillais »

« C’est bien triste. On n’imagine jamais le pire. C’est une mauvaise surprise. On a eu cinq années de boulot, au quotidien, avec des moments où ce n’était pas toujours simple. Mais on a eu de super moments. C’est quelqu’un qui connaissait bien le foot. C’était assez facile. On apprend beaucoup avec des gens comme ça. Ça ne s’est pas fini de la meilleure des manières. Quelquefois, dans les mariages, ça ne finit pas toujours bien. Je garde de lui que c’était un très, très bon président. Pape était complètement marseillais. Il est venu très jeune. Il a travaillé à La Marseillaise. Ça part de très loin. Il connaissait le club et la ville parfaitement. Hormis Tapie, c’était le président qui connaissait le mieux le foot. »

Ginola: « Quelqu’un qui a compté dans le foot »

Quelque peu abattu après l’annonce du décès de Pape Diouf, David Ginola a livré sa première réaction à l’antenne de RMC, dans l’After. « C’est quelqu’un qui a compté dans le foot, qui a toujours oeuvré pour la France et le continent africain. Il a toujours essayé d’amener des idées nouvelles. Il a été président de l’OM, ce qui  n’est pas une chose facile. C’est triste de voir des gens de qualités qui s’en vont, en espérant que d’autres prennent la place, qui soient aussi portés sur l’avenir du ballon. On en a besoin. »

Mbappé évoque la perte d’un « monument »

Le joueur du PSG rend hommage à l’ancien président d’un club rival, terrassé par la maladie. « Plus aucune place pour la rivalité ce soir », écrit-il sur les réseaux sociaux. Comme tout un chacun ce soir, l’attaquant français se dit « très triste d’apprendre le décès d’un monument de notre football ».

Valère Germain : « Un grand monsieur pour l’OM. »

« Je veux avoir une grande pensée pour lui et ses proches, a confié l’attaquant marseillais. C’est une nouvelle terrible pour tous les amoureux de l’OM. Un grand monsieur pour l’OM. »

Rothen: « Je n’ai pas de mots, c’est horrible… »

« J’ai beaucoup de respect pour l’homme qui a vécu dans le foot et qui est passé par toutes les étapes, par tous les postes quasiment, à part joueur. Je suis peiné parce que ce putain de virus il emporte trop de gens passionnés, amoureux. Je n’ai pas de mots pour dire ça… ça m’a choqué. C’est horrible de finir comme ça. J’espère qu’il aura un super hommage à Marseille. Quand tu parlais avec lui, il respirait le foot, il sentait le foot. Toutes mes pensées à sa famille et à ses proches. »

Aulas salue la mémoire d’un « grand président »

Ils ont pu avoir leurs désaccords du temps où le Sénégalais était le président d’un club concurrent, mais à la fin, seul subsiste le respect. « Pape a été un grand président, très performant, respectable et respecté. J’avais un profond respect pour lui, je m’associe à la peine de toute sa famille et de tous ses amis. »

La tristesse de Rolland Courbis

Quelques jours après la disparition de son sélectionneur préféré Michel Hidalgo, Rolland Courbis a partagé sa peine ce mardi soir en apprenant le décès de Pape Diouf, un « grand homme », qui « était fait pour l’OM et pour Marseille ».

L’immense peine » de la LFP

« La LFP a appris ce soir avec une immense peine la disparition de Pape Diouf. En ce moment d’une grande tristesse pour le football français, la LFP présente toutes ses condoléances à sa famille, ses proches et à l’Olympique de Marseille. »

 

Derniers articles sur Covid-19

Aller vers HAUT