Ligue 1 : Boulaye Dia et Habib Diallo décisifs

dimanche 4 avril 2021 • 367 lectures • 0 commentaires

Sport 5 jours Taille

Ligue 1 : Boulaye Dia et Habib Diallo décisifs

iGFM (Dakar) La 31e journée de Ligue 1 se poursuivait ce dimanche avec des matches importants pour l'Europe et le maintien. Boulaye Dia et Habib Diallo ont été décisifs.

Candidat à l'Europe, le Stade Rennais (8e) pouvait profiter du match nul de Montpellier contre Angers (1-1) un peu plus tôt pour remonter au classement et s'emparer de la sixième place. Pour cela, il fallait se montrer performant contre une équipe de Reims quasiment maintenue en Ligue 1, mais qui voulait l'officialiser le plus rapidement possible. Assez tranquille, le début de match permettait aux deux équipes de se jauger et Alfred Gomis se faisait une frayeur. Auteur d'une bonne sortie devant Boulaye Dia, il loupait totalement sa relance, mais Nathanaël Mbuku n'en profitait pas (13e). Rennes répondait via Martin Terrier. Ce dernier combinait avec Serhou Guirassy et mettait le gardien à contribution (29e). Finalement, les deux équipes rentraient aux vestiaires sur un score de parité. C'est finalement le Stade de Reims qui prenait l'avantage avec Boulaye Dia (1-0, 60e), mais celui-ci était de courte durée puisque Serhou Guirassy égalisait sur penalty (1-1, 75e). Surpris, Reims reprenait l'avantage via Ghislain Konan (2-1, 82e), mais Rennes répondait encore via Serhou Guirassy (84e, 2-2). Reims terminait même à dix après le carton rouge de Moreto Cassma (85e). Avec ce match nul 2-2, Rennes passe sixième, mais reste à quatre points de Lens tandis que Reims est douzième avec 10 points d'avance sur le barragiste, le Nîmes Olympique.


Relégable, le FC Nantes (19e) pouvait sortir de la zone rouge et se donner un peu d'air. Pour cela, il fallait faire le plein de points contre Nice (11e) qui est quasiment maintenu. Les Aiglons ont d'ailleurs pris le match par le bon bout avec une frappe d'Hassane Kamara (7e) pour porter le danger. Accroché par Abdoulaye Touré dans la surface, Khephren Thuram obtenait un penalty que Kasper Dolberg transformait (1-0, 11e). Lancé, le club azuréen insistait pour se mettre à l'abri avec des tentatives de Kasper Dolberg (23e et 26e). Finalement, le Danois trouvait la faille suite à une frappe de Khephren Thuram mal repoussée par Alban Lafont (2-0, 29e). Alors que Nantes semblait abdiquer, Abdoulaye Touré redonnait espoir aux Canaris (2-1, 32e). Malgré une nouvelle tentative de Kasper Dolberg (36e), le score n'évoluait pas jusqu'à la pause. En seconde période, Nice gérait son avantage et s'impose 2-1. Les Aiglons prennent la 10e place du championnat. De son côté, le FC Nantes est toujours relégable et laisse le FC Lorient prendre le large.


Lorient se donne de l'air !


Car oui, également concerné par le maintien, le FC Lorient (17e) croisait le fer avec Brest (14e) qui plonge tout doucement en cette fin de saison. Un derby entre deux clubs bretons qui relevait donc d'une grande importance. D'ailleurs, les Merlus l'avaient bien compris suite à un coup franc d'Armand Laurienté. Profitant d'un cafouillage, Julien Laporte tentait sa chance, mais il était contré en corner (2e). Brest répondait sous l'impulsion de Frank Honorat, mais l'ancien Stéphanois était lui aussi contré en corner (7e). Les deux équipes se rendaient coup sur coup et Laurent Abergel déclenchait une frappe dangereuse (16e). Lorient poussait et trouvait la faille juste avant la pause. S'appuyant sur Terem Moffi, Laurent Abergel ajustait le gardien du pied droit (1-0, 45e). En seconde période, Lorient conservait son avantage et s'impose 1-0. Les Merlus disposent de trois points d'avance sur Nîmes et reviennent à trois points de Brest.


Pas encore maintenu, le RC Strasbourg (15e) affrontait les Girondins de Bordeaux (13e) avec la volonté de se donner de l'air puisque la zone rouge n'était qu'à quatre points. Les Alsaciens ont effectué une entame de match de haute qualité. Tout d'abord, Mexer passait tout proche de marquer un but contre son camp suite à un centre d'Anthony Caci (5e). Puis sur le corner qui suivait, Dimitri Liénard trouvait Lamine Koné qui ouvrait le score de la tête (1-0, 6e). Une entame idéale pour la bande de Thierry Laurey qui doublait la mise grâce à Habib Diallo quelques minutes plus tard. Profitant d'un centre de Frédéric Guilbert, le Sénégalais doublait la mise (2-0, 21e). Puis Mexer faisait trébucher Adrien Thomasson dans sa surface (29e). Ludovic Ajorque se chargeait de transformer la sentence et de marquer un troisième but pour Strasbourg (3-0, 30e).


Alors que le succès semblait en bonne voie, Bordeaux réagissait enfin. Sur un corner, Hatem Ben Arfa trouvait Laurent Koscielny qui remisait de la tête pour Paul Baysse. Ce dernier réduisait la marque d'un coup de casque (3-1, 36e). Puis juste avant la pause, Ibrahima Sissoko retenait Laurent Koscielny dans la surface alsacienne (45e). Le Sud-Coréen Hwang Ui-Jo se chargeait de remettre Bordeaux dans le match (45e+2). En seconde période, Bordeaux se procurait quelques tentatives notamment une de Yacine Adli (52e) mais c'est bien Strasbourg qui dominait ce match avec une belle frappe d'Adrien Thomasson en fin de partie (75e). Finalement, Strasbourg s'impose 3-2 et prend sept points d'avance sur le barragiste, le Nîmes Olympique.


Avec Footmercato

Cet article a été ouvert 367 fois.

Publié par

Mamadou Salif

editor

Soyez le premier à commenter

Je m'appelle

Téléchargez notre application sur iOS et Android

Contactez-nous !

Daouda Mine

Directeur de publication

Service commercial