Ligue 1 : Un seul Sénégalais dans l'équipe type à la mi-saison

mardi 12 janvier 2021 • 242 lectures • 0 commentaires

Sport 1 semaine Taille

Ligue 1 : Un seul Sénégalais dans l'équipe type à la mi-saison

iGFM (Dakar) N'en déplaise à ceux qui voulaient faire un bilan fin décembre, la Ligue 1 est enfin parvenue à mi-saison après la 19e journée de Ligue 1 disputée samedi soir. La première partie de l'exercice 2020-2021 aura été marquée par le retour du suspense en haut du classement, l'OL, Lille et l'OM bousculant sévèrement le PSG. Voici l'équipe type des matches allers.

Keylor Navas (PSG) : il n'y avait aucun doute sur les qualités du portier costaricien, mais s'il fallait encore le prouver, il l'a fait avec brio durant cette phase aller. Au sein d'un PSG offensif où la défense n'est pas bien protégée, il est bien plus alerté que prévu et il a enchaîné les parades décisives depuis le début de la saison. Le dernier match, contre Brest, résume parfaitement son rôle : écoeurer les attaquants adverses alors que son équipe n'a pas encore fait la différence. Sans contestation possible le meilleur gardien de Ligue 1.


Mohamed Simakan (Strasbourg) : le reverra-t-on en Ligue 1 après le mercato hivernal ? Rien n'est moins sûr tant le forcing est intense de la part de l'AC Milan notamment pour le recruter dès le mois de janvier. Et on comprend les dirigeants italiens, épatés comme nous par les qualités défensives du joueur de 20 ans, capable d'évoluer comme défenseur central ou comme latéral droit. Souvent utilisé dans un rôle d'axial droit au sein d'une défense à trois, il a très bien su compenser les régulières montées de Lala dans son couloir. L'une des révélations de la L1 cette saison.


Marquinhos (PSG) : lui n'est pas une révélation mais bien une valeur sûre. Valeur sûre brinquebalée à plusieurs postes par Thomas Tuchel, qui, confronté au départ de Thiago Silva et aux multiples absences, l'a souvent replacé en défense centrale cette saison, avant d'être limogé. Le capitaine du PSG a retrouvé tous ses repères et rayonne à son poste de prédilection. Vitesse, anticipation, détente, relance, le Brésilien a toutes les cordes à son arc. Sans lui, la défense du PSG aurait pu couler à plusieurs reprises.


Sven Botman (LOSC) : c'est la très bonne surprise de la première partie de saison côté lillois. Quasiment inconnu à son arrivée, il est l'une des dernières réussites de Luis Campos à Lille. Déniché à l'Ajax Amsterdam, qui l'avait prêté à Heerenveen la saison précédente, l'immense Botman s'est très vite installé comme le parfait complément de José Fonte dans l'axe. Avec une solidité dans les duels et bonne qualité d'anticipation, le Néerlandais de 20 ans a disputé les 19 premières journées de Ligue 1 (1 seul carton jaune).


Romain Perraud (Brest) : à un poste où les cadors manquent à l'appel, le latéral brestois a livré une solide première partie de saison, confirmant les promesses nées de l'exercice précédent. A 23 ans, il s'affirme comme une valeur sûre du poste et n'est pas étranger à la bonne tenue du Stade Brestois, 11e au classement, à la qualité de jeu reconnue. Ajoutez à cela 3 buts et surtout 5 passes décisives, et vous obtenez le latéral gauche titulaire de cette équipe.


Boubacar Kamara (OM) : les supporters marseillais espéraient assister à l'éclosion de Cuisance cette saison, ils ont surtout droit à la confirmation de Bouba Kamara. Alors qu'AVB jongle entre Rongier, Sanson, Gueye et Cuisance pour les postes de milieu relayeur, le minot de 21 ans continue sa progression dans le rôle de sentinelle. L'expérience grandit, la sûreté de ses interventions aussi, et voilà qu'il se retrouve presque propulsé au rang de cadre tant il affiche une constance dans ses prestations.


Lucas Paqueta (OL) : c'était un pari de Juninho. Et on peut considérer qu'il est réussi tant Lucas Paqueta a transfiguré le visage de l'OL depuis qu'il y a fait son apparition. Recruté en fin de mercato estival, le Brésilien de 23 ans a mis tout le monde d'accord, s'imposant dans le trident de l'entrejeu lyonnais installé par Rudi Garcia. Oubliez le Paqueta décevant de Milan, découvrez le Paqueta joueur mais dur au mal, élégant mais rugueux, tourné vers l'attaque mais prompt à défendre. Il ne lui manque plus que l'efficacité offensive pour devenir le meilleur milieu de terrain de L1.


Gaël Kakuta (Lens) : il avait quitté le RC Lens par la petite porte, jeune et immense espoir du football français chipé par Chelsea. Il y est revenu cet été pour l'aider à se maintenir en Ligue 1. Et il est bien parti pour y parvenir. Bonne surprise du début de saison en L1, le club nordiste propose du jeu, articulé dans un 3-5-2 qui place Kakuta dans une position idéale, derrière les deux attaquants. Le gaucher de 29 ans s'éclate et aligne aussi les stats, avec 7 buts et 4 passes décisives. Maître à jouer de sa formation, il s'y sent comme un poisson dans l'eau.


Boulaye Dia (Reims) : la Ligue 1 pourrait perdre son co-meilleur buteur à mi-saison d'ici le 31 janvier. En effet, l'attaquant de 24 ans dispose d'un bon de sortie et pourrait faire entrer de l'argent dans les caisses rémoises. En attendant, ce sont les buts qu'il empile, avec 12 réalisations cette saison. Moins emballant que la saison passée, le Stade de Reims peut s'appuyer sur l'efficacité de son international sénégalais pour sauver les meubles et éviter la zone de relégation, et cela témoigne encore plus du talent de ce buteur.


Burak Yilmaz (LOSC) : et un autre pari réussi par les Dogues sur le mercato. Celui-là était pourtant loin d'être gagné, malgré le talent unanimement reconnu du buteur turc. Mais comment allait-il s'adapter à notre Ligue 1, lui l'attaquant de 35 ans qui n'avait jamais quitté sa Turquie natale ? Lancé dans ce dernier challenge, Burak Yilmaz a mis toutes les chances de son côté et il a vite convaincu Christophe Galtier. Pour compenser la jeunesse et les débuts difficiles de Jonathan David, l'international turc a fait merveille, avec 9 buts en Ligue 1, porté par une volonté de fer.


Memphis Depay (OL) : il a animé le mercato estival et est bien parti pour agiter le mois de janvier également en raison de sa situation contractuelle (libre en juin prochain) et de l'intérêt prononcé du Barça. Mais le Néerlandais a aussi su se remettre en ordre de marche sur les terrains de Ligue 1. Il a trouvé sa place dans le système de Rudi Garcia, en faux numéro 9 capable d'alimenter les flèches Toko Ekambi et Kadewere. Il s'appuie sur la qualité technique d'Aouar et Paqueta pour trouver des relais de qualité, et cela fonctionne, avec 11 buts (3e meilleur buteur de Ligue 1) et 4 passes décisives. A l'OL, personne ne souhaite le voir partir en janvier.


Avec Footmercato

#Ligue1, #équipe, #type, #misaison

Cet article a été ouvert 242 fois.

Publié par

Mamadou Salif

editor

Soyez le premier à commenter

Je m'appelle

Téléchargez notre application sur iOS et Android

Contactez-nous !

Daouda Mine

Directeur de publication

Service commercial