Limitation du Mandat présidentiel, statut spécial pour Dakar : Pape Diop traite Boune Dionne de « Gaffeur »

Actualité

iGFM-(Dakar) Les indignations se multiplient suite à la sortie récente du secrétaire d’Etat de la présidence de la République, Mouhamed Boune Abdalah Dionne sur la limitation du mandat présidentiel. L’ancien maire de Dakar Pape Diop assimile cette sortie les déclarations de l’ancien premier ministre à une gaffe. Il a également évoqué la polémique sur le statut spécial pour la ville de Dakar. Il estime qu’il s’agit d’une proposition dégradante pour notre démocratie.

«Nous avons entendu l’ancien premier ministre et actuel secrétaire d’Etat à la présidence de la République dire, il y’a quelques jours, que  l’auditeur de l’Ofnac était un français. Aujourd’hui encore, il commet une autre gaffe en disant que la majorité des pays dans le monde sont des pays où il n’ya pas de limitation de mandats présidentiels. C’est totalement faux.  Il y’a plus de 120 pays où la limitation du mandant présidentiel est effective. Aujourd’hui, nous sommes en face d’un régime qui cherche à tout point de vue, à conserver le pouvoir», a déclaré Pape Diop au sortir d’une rencontre avec les membres du collectif Noo Lank.

Le leader de la Convergence démocratique Bokk Gis Gis (BGG) a également donné son point de vue la proposition de statut spécial pour la ville de Dakar. Il parle d’une proposition antidémocratique et d’exemples farfelus.

«Le Sénégal va connaitre un recul démocratique de plus de 100 ans.  Je crois que les exemples qui sont pris et toute la théorie qui est en train d’être faite sur cette question de la nomination du maire de Dakar n’ont pas leur raison d’être et particulièrement dans notre pays. L’exemple de la nomination du maire d’Abidjan et celui de Yaoundé ne sont pas fondés. Je crois qu’il faut prendre des exemples par rapport à des villes ou des pays qui ont réalisé des progrès dans ce domaine et qui sont des exemples. Il faut dire que la Côte-D’ivoire et le Cameroun ne sont pas des références pour le Sénégal en matière de démocratie», s’inquiète pape Diop.

Par ailleurs l’ancien président du sénat n’y va pas par le dos de la cuillère et déclare qu’une résistance doit s’organiser pour barrer la route à Macky Sall et son régime qui chercheraient à confisquer les acquis démocratique du Sénégal.

«S’il y’a une résistance à organiser, c’est tout le peuple sénégalais qui doit organiser cette résistance. Parce que le régime ne peut pas confisquer ce que le peuple a pris de hautes luttes. Tout le monde a suivi le processus qui a amené notre pays à ce stade. Il a fallu que des sénégalais se lèvent et se battent tous les jours pour que le Sénégal devienne un pays où il y’a eu deux alternances. Personnellement je compte sur tous les sénégalais pour empêcher cette forfaiture».