Litige foncier à Coubalan : Les populations exigent à l’église catholique la restitution de leurs terres

dimanche 31 octobre 2021 • 882 lectures • 0 commentaires

Actualité 1 mois Taille

Litige foncier à Coubalan : Les populations exigent à l’église catholique la restitution de leurs terres

PUBLICITÉ

iGFM - (Dakar) Les populations de Coubalan, village situé dans le département de Bignona sont très colère contre l’église catholique de Ziguinchor. Elles réclament à cette dernière (l’église catholique) la restitution de leurs terres estimées à plus de 200 ha. Ces populations ont fait à la presse ce samedi matin.

Regroupées autour de leur collectif dénommé «collectif des propriétaires terriens de Coubalan », «nous dénonçons avec la dernière énergie la venue du Sous-préfet de Tenghory à Coubalan le 27/10/2021 sur  recommandation du Préfet de Bignona  accompagner de divers personnalités, le Directeur général de l’Université catholique de l’Afrique de l’ouest (UCAO), les techniciens du cadastre, le maire de Coubalan, les chefs des villages de Coubalan et Djiguinoum et les jeunes de Djiguinoum , le commandant de brigade de gendarmerie de Bignona pour délimiter à nouveau nos précieuses parcelles en faveur de l’Eglise pour la construction de l’université catholique (Ucao) dans notre village», a laissé entendre Cheikh Fanta Mady Tamba porte-parole du jour des populations.

PUBLICITÉ


«Une telle opération chez nous  et pire sur nos terres, nous  la considérons comme étant un forcing, une grave violation de nos droits pouvant aboutir  à une  incitation à la révolte. Nous interpelons les chrétiens du Sénégal et du reste du monde  sur les agissements iniques de l’Eglise catholique avec la complicité de l’autorité de l’époque coupable de diverses forfaitures : haute trahison, abus de confiance, faux et usage de faux, imitation et falsification de signatures, plagiat, détournement de biens public et déni  du périmètre agricole des jeunes par la plus haute autorité de l’église», a ajouté Cheikh Fanta Mady Camara.

PUBLICITÉ


S’interrogeant sur le silence assourdissant  du chef de l’exécutif  régional en dépit de toutes les informations importantes mise à sa disposition, «pour la paix, la stabilité et la cohésion sociale dans toute l’étendue de cette zone des Kalounayes  et particulièrement celle de Coubalan qui a toujours constitué un havre de paix, nous exigeons la restitution de nos précieuses terres et le départ définitif de ces affairistes véreux qui  utilisent  le manteau de la religion pour nous privés de l’usage de nos terres. Nous invitons en fin le chef de l’Etat Macky Sall et toutes les personnes éprises de paix et de justice, a réagirent au plus vite pour le triomphe de la vérité et le rétablissement de la justice.  Nous ne réclamons que nos terres estimées à plus de 200 ha», ont soutenu les populations de Coubalan. Pour rappel, ce litige foncier qui oppose populations de Coubalan et l’église catholique à Ziguinchor date depuis 2008


IGFM

Cet article a été ouvert 882 fois.

Publié par

Harouna Fall

editor

Soyez le premier à commenter

Je m'appelle

Téléchargez notre application sur iOS et Android

Contactez-nous !

Daouda Mine

Directeur de publication

Service commercial