igfm.sn : Informez-vous juste et vrai

Liverpool dicte sa loi à Manchester United et se rapproche du titre

Sport

iGFM-(Dakar) A domicile, Liverpool accueillait Manchester United pour un derby d’Angleterre qui s’annonçait passionnant. Seule équipe à avoir accroché les Reds sur la phase aller, le club mancunien n’a rien pu faire cette fois et s’incline 2-0.

La Premier League est maîtrisée d’une main de maître par Liverpool cette saison. Les Reds ont engrangé 61 points sur 63 possibles et comptent 13 points d’avance sur Manchester City (2e) et 16 sur Leicester (3e) avec deux matches en moins. Face à Manchester United lors du derby d’Angleterre, la bande de Jürgen Klopp pouvait un peu plus se rapprocher d’un sacre en Premier League qui lui échappe depuis 30 ans. Une mission loin d’être évidente puisque les Red Devils avaient obtenu un match nul 1-1 lors de la phase aller. Cinquièmes, les Mancuniens pouvaient se rapprocher des places qualificatives et de Chelsea (4e avec 5 points d’avance). Pour ce match, Liverpool misait sur un 4-3-3 avec un milieu composé d’Alex Oxlade-Chamberlain, Jordan Henderson et Georginio Wijnaldum derrière le traditionnel trio constitué de Mohamed Salah, Roberto Firmino et Sadio Mané. De son côté, Manchester United optait avec un 4-2-3-1 avec Daniel James, Andreas Pereira et Luke Shaw en soutien d’Anthony Martial. Loin d’être impressionné, Manchester United mettait la pression d’entrée sur Liverpool. Une séquence intéressante où Daniel James faisait parler sa vitesse sur la droite et centrait devant le but pour Anthony Martial. Bien placé, Virgil van Dijk se chargeait de couper la trajectoire de la sphère et d’éloigner le danger (4e). La réponse de Liverpool ne se faisait pas attendre. Sur coup franc, Trent Alexander-Arnold trouvait Sadio Mané au point de penalty. La tête du Sénégalais passait à gauche des buts de David De Gea (8e).

Liverpool prenait ensuite le contrôle du ballon et mettait en place son jeu. Cela aboutissait à un corner côté droit. Trent Alexander-Arnold se chargeait de l’enrouler vers le premier poteau. Virgil van Dijk surgissait dans le dos de Brandon Williams et claquait un coup de casque rageur vers la droite du but (1-0, 14e). Déjà le quatrième but du Néerlandais en Premier League cette saison. Trent Alexander-Arnold recherchait de nouveau son défenseur central sur coup franc juste après. Gêné par Harry Maguire, Vrigil van Dijk était trop court pour reprendre (18e). Dans un grand temps fort, Liverpool exploitait bien les couloirs pour amener le danger. Roberto Firmino centrait côté gauche et Fred déviait malencontreusement le ballon vers sa surface. Sadio Mané s’emmenait le ballon vers le but, mais Luke Shaw intervenait pour contrer en corner (24e). Juste dans la foulée, Victor Lindelöf dégageait mal son ballon vers la gauche. Sadio Mané trouvait à l’entrée de la surface Roberto Firmino qui d’une lourde frappe enroulée doublait la mise. Cependant, l’arbitre revenait sa décision et refusait ce but pour une faute de Virgil van Dijk sur David De Gea (26e). Loin de s’arrêter là, Liverpool insistait. Sur la droite, Mohamed Salah héritait d’une longue ouverture de Virgil van Dijk et alertait Roberto Firmino au point de penalty. La reprise du Brésilien se dérobait sur la droite (27e).

Tel le roseau, Liverpool souffre mais ne rompt pas

Pour la troisième fois, Liverpool trouvait le chemin des filets, mais Craig Pawson refusait logiquement le but de Georginio Wijnaldum. Servi dans la profondeur par Alex Oxlade-Chamberlain, le Néerlandais rentrait dans la surface et ajustait le gardien d’une passe croisée avant d’être signalé hors-jeu (36e). Manchester United réagissait enfin avec Anthony Martial côté gauche. Devant la surface, le Français tentait sa chance, mais n’accrochait pas le cadre (40e). D’une belle ouverture côté gauche vers le second poteau, le numéro 9 des Red Devils trouvait Aaron Wan-Bissaka. Le latéral droit remisait devant le but et Andreas Pereira était trop court (41e). Ce dernier tentait ensuite sa chance d’une lourde frappe dans l’axe, mais Alisson Becker captait la sphère (44e). En contre, Mohamed Salah lançait dans les secondes qui suivaient Sadio Mané. Seul face à David De Gea, le Sénégalais voyait sa tentative être repoussée en corner (45e). Au retour des vestiaires, Liverpool démarrait fort. Lancé sur la gauche par Sadio Mané, Andy Robertson centrait devant le but. Mohamed Salah loupait sa reprise qui passait à droite (47e). Suite à un une-deux sur la gauche de la surface avec Roberto Firmino, Sadio Mané frappait au-dessus (48e). Lancé dans l’axe, Jordan Henderson frappait fort mais David De Gea repoussait sur son poteau droit (49e). Alex Oxlade-Chamberlain frappait ensuite dans une position similaire mais le gardien mancunien s’imposait de nouveau (52e).

Suite à une touche mal réalisée par Trent Alexander-Arnold, Fred partait de la ligne médiane et se présentait à l’entrée de la surface. Son tir puissant passait à gauche des buts (57e). Manchester United allait mieux et Anthony Martial réalisait un intéressant une-deux côté gauche dans la surface avec Andreas Pereira. Cependant, sa reprise de volée qui suivait passait nettement au-dessus (59e). Lancé dans la profondeur sur la gauche par Georginio Wijnaldum, Sadio Mané rentrait dans la surface et prenait le meilleur sur Victor Lindelöf. Néanmoins son tir du bout du pied passait à droite du but de David De Gea (63e). Liverpool maîtrisait bien son sujet mais Manchester United n’abandonnait pas pour autant. Plein axe, Fred déclenchait un tir qu’Alisson Becker boxait en corner (68e). Les locaux repartaient vers l’avant et attaquaient en fin de match. Moins tranchants, les hommes de Jürgen Klopp faisaient tourner. Adam Lallana, Divock Origi et Fabinho – qui faisait son retour de blessure – entraient en jeu. Manchester United terminait fort dans les dernières minutes mais Liverpool restait solide défensivement. Mieux, Mohamed Salah marquait dans les dernières secondes (2-0, 90e +3). Suite à cette victoire 2-0, Liverpool poursuit son parcours presque parfait et compte désormais 64 points sur 66 possibles. Un rythme infernal qui permet aux Reds de compter 16 points d’avance sur Manchester City et 19 sur Leicester. Le titre se rapproche de plus en plus pour le club de la Mersey. De son côté, Manchester United reste cinquième et ne profite pas du faux pas de Chelsea contre Newcastle (1-0). Les Blues restent cinq longueurs devant les Red Devils.

Derniers articles sur Sport

Aller vers HAUT