Loi d’amnistie : le Forum civil appelle le gouvernement à situer les responsabilités

mercredi 28 février 2024 • 1772 lectures • 4 commentaires

Actualité 1 mois Taille

Loi d’amnistie : le Forum civil appelle le gouvernement à situer les responsabilités

PUBLICITÉ

iGFM (Dakar) Le Forum civil, se disant opposé au projet de loi d’amnistie des faits ayant trait aux évènements politiques survenus dans le pays entre 2021 et 2024, appelle plutôt le gouvernement à situer les responsabilités sur cette question.

Dans une déclaration parvenue mardi à l’APS, le Forum civil appelle le gouvernement et la justice du Sénégal à “situer d’abord les responsabilités” relativement à ces évènements, pour poser le “socle indispensable d’une réconciliation nationale véritable”.

PUBLICITÉ


Le chef de l’Etat a fait part, lundi, à Diamniadio, de sa décision d’adopter, mercredi, en Conseil des ministres, un projet de loi d’amnistie des faits ayant trait aux évènements politiques survenus dans le pays entre 2021 et 2024, lequel sera bientôt soumis à l’Assemblée nationale.

PUBLICITÉ


“Dans un esprit de réconciliation nationale, je saisirai l’Assemblée nationale dès ce mercredi après son adoption en Conseil des ministres, d’un projet de loi d’amnistie générale sur les faits se reportant aux manifestations politiques survenues entre 2021 et 2024”, a-t-il déclaré à l’ouverture du dialogue national devant notamment arrêter une nouvelle date à la présidentielle initialement prévue pour se tenir le 25 février dernier avant d’être reportée sine die.


Plusieurs leaders politiques, principalement de l’opposition, ont désapprouvé, la proposition d’une “loi d’amnistie générale des faits se reportant aux manifestations politiques survenues entre 2021 et 2024”.


‘”Le Forum civil, section sénégalaise de Transparency International, demande que des enquêtes transparentes et indépendantes soient diligentées pour situer les responsabilités sur les +faits se rapportant aux manifestations politiques survenues entre 2021 et 2024+”, lit-on dans sa déclaration.


Il réclame par ailleurs que “des enquêtes approfondies soient menées sur le système de recrutement des personnels de défense et de sécurité et les formations qui leur ont été dispensées de 2020 à nos jours”.


De même le Forum civil fait-il part de son souhait de voir la presse et des initiatives citoyennes continuer à “collecter toute preuve permettant de faire jaillir la vérité”, tout en appelant les parlementaires à refuser de “s’engager dans [la] voie sinueuse et compromettante que trace ce funeste projet de loi”.


Le Forum Civil considère cette initiative “inappropriée du président de la République, comme une volonté manifeste d’ensevelir la vérité [et] de balafrer durablement l’image du Sénégal, en consolidant le règne de l’impunité”.


“Pour ces motifs, le Forum civil dénonce avec vigueur le projet de loi d’amnistie proposé par le président de la République”, faisant valoir que durant la période visée, à savoir entre 2021 et 2024, “des Sénégalais et des Sénégalaises ont vécu la terreur des violences extrêmes”.


Il s’y ajoute que durant cette période, le secteur économique “a été violemment impacté et des centaines de personnes, violentées, emprisonnées et plusieurs tuées. L’image du Sénégal en a pris un sérieux coup. Les familles sont dans le désarroi et l’angoisse permanents”, souligne l’antenne sénégalaise de Transparency International.


“Le Forum civil rappelle aussi avoir reçu des victimes qui ont témoigné avoir subi des actes de tortures, de la part des forces de défense et de sécurité, des pratiques bannies par l’Etat de droit et l’esprit des lois de la République”, peut-on lire dans cette déclaration.


Selon le Forum civil, “les Sénégalais ont besoin de connaître la vérité, en situant les responsabilités sur les atrocités que des citoyens ont subies durant les événements survenus entre 2021 et 2024”.

Cet article a été ouvert 1772 fois.

Publié par

Mamadou Salif

editor

4 Commentaires

Je m'appelle

Téléchargez notre application sur iOS et Android

Contactez-nous !

Daouda Mine

Directeur de publication

Service commercial