Loi sur le terrorisme : Les «graves» accusations de Sonko

vendredi 2 juillet 2021 • 2256 lectures • 3 commentaires

Actualité 1 mois Taille

Loi sur le terrorisme : Les «graves» accusations de Sonko

iGFM-(Dakar) Le leader du Pastef, Ousmane Sonko, a encore fait des révélations explosives sur le projet de loi portant modification du code pénal et du code de procédure pénale votée vendredi dernier, à l’Assemble nationale. Il a affirmé en conférence de presse que cette loi, qu’il qualifie de dangereuse et liberticide, aurait été proposée à Macky Sall par, Tony Blair, Sarkozy et le «mercenaire», Jean Luc rivière. 

"Macky Sall a des amis et des conseillers à qui il obéit au doigt et à l’œil.  Dernièrement, nous avons remarqué la présence récurrente de Tony Blair dans notre pays. Tout le monde connait Tony Blair qui traine une réputation de manipulateur ethnique, et les dégâts qu’il a causés en Bosnie et son rôle dans l’amplification du conflit en Irak. Il y’a également Nickolas Sarkozy qui avait brûlé la Libye et orchestré la mort de Khadafi. Et Jean Luc Rivière, l’ancien juge anti-terrorisme et haut représentant de l’Union Européenne auprès des Etats-Unis pour la lutte contre le terrorisme devenu un mercenaire pour plusieurs pays africains. Ce sont ces gens-là qui murmurent à l’oreil de Macky Sall", a accusé Ousmane Sonko.    


Il a par ailleurs jugé dangereuse et liberticide la loi sur le terrorisme avant d'estimer que son seul objectif est de museler des adversaires politiques et consolider les intérêts de Macky Sall et ses complices.  


 "Il ont évoqué une procédure d'urgence pour faire passer la loi très rapidement à l'Assemblée nationale. Ils veulent maquiller leur forfait avec les conventions internationales signées par le Sénégal. C'est faux. La seule raison qui a motivé la création de cette loi, c'est défendre les intérêts de Macky Sall et ses complices qui sont obnubilés par le troisième mandat de Macky Sall, qui à coup sûr va assurer leurs intérêts dans le partage des ressources naturelles du pays", a averti le leader de Pastef.  



 


 

Cet article a été ouvert 2256 fois.

Publié par

Birame Ndour

editor

3 Commentaires

Je m'appelle

Téléchargez notre application sur iOS et Android

Contactez-nous !

Daouda Mine

Directeur de publication

Service commercial