Pauvreté et inégalité sociale en Casamance : Une volontaire canadienne au chevets des couches vulnérables

samedi 12 décembre 2020 • 313 lectures • 0 commentaires

Société 1 mois Taille

Pauvreté et inégalité sociale en Casamance : Une volontaire canadienne au chevets des couches vulnérables

iGFM - (Dakar) La Canadienne Vanessa Wilson et ses partenaires se sont orientés depuis ce week-end en Casamance, après les autres régions du pays, pour faire dans l’humanitaire.


Dans la Casamance naturelle (Sédhiou, Ziguinchor et Kolda), ils entendent s’investir auprès des couches démunies pout réduire l’inégalité sociale, la pauvreté mais aussi et surtout pour stopper la mendicité qui gagne de plus en plus ces couches vulnérables. S’investissant dans le milieu des écoles coraniques, «depuis plus de quatre ans, nous nous sommes investis, un peu partout dans le monde, dans le social, notamment au Sénégal. Celle-ci m'est venue en tête quand j'ai rencontré des familles pauvres, des enfants talibés qui mendient dans les artères des villes la quête de leur pitance. Leur situation m'a beaucoup touchée. C’est la raison pour laquelle quand je suis rentrée dans mon pays natal, le Canada, j'ai appel à des partenaires, un peu partout dans le monde, auprès de bonnes volontés. Il s’en suivra des échos favorables et à chaque que je reçois des aides, je les oriente vers des cibles vulnérables», Mme Vanessa Wilson coordonnatrice de «1 for one». «En Casamance, je suis venue avec une importante quantité de matériels composés essentiellement des jeunes talibés à qui je vais offrir tous les jours des repas. Pendant les fêtes religieuses, j'essaie d'accompagner quelques familles de marabouts et les enfants  talibés. Nos moyens étant limités, nous avons l’ambition de construire des écoles avec l'accompagnement de nos partenaires et des autorités étatique du Sénégal, afin de pouvoir retirer le maximum d’enfants talibés des rues et les faire apprendre correctement  le Coran au grand bonheur de leurs parents. Ils devront également dans ces écoles, apprendre des métiers», a conclu Mme Vanessa Wilson


IGFM



 

 
#talibes, #zinguinchor, #Vanessa #Wilson

Cet article a été ouvert 313 fois.

Publié par

Harouna Fall

editor

Soyez le premier à commenter

Je m'appelle

Partager cet article

  

Options

logo iRevue

iRevue du 27 janv.

lune   Il est 06:25   •   temperature °C

Nous avons sélectionné les meilleurs articles de la journée.

Une revue sera automatiquement générée avec les meilleurs articles du moment sur les différents supports iGFM, Record et L'Obs.

Covid-19, Anthony Baffoe : "J’ai perdu des proches..."

814 lectures • 0 commentaires

Actualité 16 heures

CHAN 2020 : le Maroc à un point des quarts, une « finale » Togo-Rwanda

143 lectures • 0 commentaires

Sport 17 heures

Casamance : Des tirs à l'arme lourde entendus...

1549 lectures • 0 commentaires

Actualité 18 heures

Covid-19: La barre des 25 000 cas positifs franchie

735 lectures • 0 commentaires

Actualité 20 heures

Après Marème Faye Sall, Amadou Hott victime des faussaires

600 lectures • 0 commentaires

Actualité 22 heures

Démolition à Mbour 4 : "Paniquée, une dame a accouché avant terme"

960 lectures • 1 commentaires

Société 23 heures

Téléchargez notre application sur iOS et Android

Contactez-nous !

Daouda Mine

Directeur de publication

Service commercial