igfm.sn : Informez-vous juste et vrai

MAC de Ziguinchor : le chargé de mission du MFDC mis en quarantaine

Covid-19

iGFM-(Dakar) La maladie du Covid 19 a bel et bien trouvé refuge à la citadelle du silence de Ziguinchor. Des agents de l’administration pénitentiaire tout comme des prisonniers sont frappés par la maladie du coronavirus. Parmi eux, le chargé de mission du mouvement séparatiste de la Casamance qui séjourne à Mac depuis le 23 janvier 2018. Omar Ampoi Bodian puisse que c’est de lui qu’il s’agit, cité dans la tuerie de Boffa-Bayotte et cinq (5) autres détenus ont été mis en quarantaine. 

La maison des prisonniers de Ziguinchor explose. Des détenus, plus d’une dizaine selon nos sources et des gardes sont atteints par la maladie du COVID 19. Des malades qui font partie par les 22 nouveaux cas qui ont été enregistrés hier, dimanche 26 juillet 20 et qui allongent la liste d’une centaine de personnes infectées par le coronavirus depuis l’apparition de la pandémie dans cette partie sud du pays. « Sur ces prisonniers qui ont été atteints par la maladie, figure le chargé de mission du mouvement des forces démocratiques de la Casamance, Omar Ampoi Bodian. Certains de ces prisonniers et gardes pénitentiaires ont été acheminés au centre de traitement du centre hospitalier régional de Ziguinchor», renseigne toujours nos gorges profondes. A la Mac de Ziguinchor, la psychose règne véritablement en main de maître chez les autres prisonniers et personnel de l’administration pénitentiaire. La région de Ziguinchor a ainsi enregistré un nombre important de cas communautaires. Les autorités sanitaires craignent le pire voir une explosion en cette période de célébration de la fête de l’Aïd-El-Kébir avec l’arrivée d’autres personnes en provenance  des régions comme la capitale sénégalaise Dakar qui concentre aujourd’hui un bon nombre de malades atteints par la COVID 19. Pour rappel, le proche collaborateur du chef de guerre du maquis César Atoute Badiate (Omar Ampoi Bodian) a été arrêté le samedi 20 janvier 18 aux environs de 6 heures du matin à son domicile par les éléments de la Section de Recherche de la gendarmerie. Mis à la disposition du Procureur de la République le mardi 23 janvier 18 en compagnies de sept autres personnes, leur audition aura duré plus de six tours d’horloge. Embarqués à bord du véhicule 4×4 des gardes pénitentiaires, les huit inculpés qui ont été placés sous mandat de dépôt par le Procureur de la République, ont rejoint la citadelle à 19 h 03.  C’était sous les yeux des policiers qui avaient bloqué les alentours et filtré les entrées du Tribunal de grande instance de Ziguinchor qui abrite le bureau du Procureur de la République.
 
IGFM

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

*

Derniers articles sur Covid-19

Aller vers HAUT