igfm.sn : Informez-vous juste et vrai

Macky Sall demande l’accélération de la modification de la loi sur les données personnelles

Actualité

IGFM-Le Président de la République Macky Sall a appelé mardi à l’accélération de la modification de la loi relative à la protection des données personnelles au Sénégal, pour des « dispositions mieux adaptées et adéquates » dans ce domaine.

La modification de la loi 2008 sur la protection des données personnelles « devrait être accélérée afin de rendre dans les meilleurs délais les dispositions mieux adaptées et adéquates », a soutenu Macky Sall, présidant la rentrée solennelle des cours et tribunaux 2019, dont le discours d’usage portait sur les données à caractère personnel.

La gestion des données personnelles « est devenue un enjeu stratégique mondiale », a relevé le président de la République, selon qui la législation « est devenue un outil pertinent de protection des données personnelles notamment son droit à la vie privée ».

A en croire Macky Sall, « la protection des données personnelles doit être un droit constitutionnel comme l’a rappelé le Bâtonnier de l’ordre des avocats et comme le souhaite d’ailleurs les acteurs’’ de la justice.

« Je note à cet égard que certains pays ont mis dans leur constitution le droit à la protection des données personnelles », a-t-il ajouté, rappelant que pour sa part, le Sénégal s’est doté, depuis 2008, d’une loi sur les données à caractère personnel.

« Au même titre que la vie privée, le droit de propriété ou la liberté d’expression, dans les réformes constitutionnelles à venir, le débat sur la protection des données personnelles reste ouvert », a indiqué le président Sall, en présence de toute la famille judiciaire.

Toutefois, « au-delà de la nécessaire protection de ce droit fondamental, l’exploitation de ces données personnelles présente un intérêt économique majeur pour les entreprises et de plus en plus d’ordre sécuritaire. Ces données sont sources de progrès et de création de richesses », a fait valoir le chef de l’Etat.

Aussi, « en dépit de leur caractère de droit fondamental, les données personnelles ont été intégrées dans un processus d’industrialisation et de marchandisation », de sorte que la protection des données personnelles « doit être abordée sous l’angle de la protection des libertés individuelles », a poursuivi le président de la République.

« Ces données personnelles sont la nouvelle devise de l’économie numérique. De plus, les techniques comme le traçage, l’analyse comportementale et le croisement intelligent des données permettent aujourd’hui de lutter plus efficacement contre les menaces terroristes » a-t-il souligné.

En conséquence, il estime qu’il « un dosage équilibré à opérer entre la protection des données personnelles et l’impérieuse nécessité de garantir la sécurité et d’assurer la défense nationale ».

« Il y a de plus en plus dans l’espace médiatique sénégalais et les réseaux sociaux, des atteintes à la vie privée des personnes. Ce qui est contre notre sens de la famille, de la dignité et du respect de la personne humaine », a fait observer le chef de l’Etat.

IGFM

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Derniers articles sur Actualité

Aller vers HAUT