Maître Souleymane Diagne: « Même mort Papa Thione restera éternel… »

mercredi 17 mars 2021 • 602 lectures • 1 commentaires

Blog 3 semaines Taille

Maître Souleymane Diagne: « Même mort Papa Thione restera éternel… »

iGFM – (Dakar) 14 Mars 2021 la grisaille s’estompe mais le temps s’arrête d’un clic bruyant et l’espace s’efface insidieusement, le Sénégal tout entier pleure son fils, ivre de douleur. Ndongo Lo était déjà passé par là ! De façon prémonitoire, cette chanson contenue dans cet album qui sortira à titre posthume détonnait dans une évidence parfaite presque taillée sur mesure et lui collait à la peau comme si il était tout seul dans ce monde: « ndanane sou daano fok thiow la baré kou weddi lathie ma"

Je lui dois ce que tout le Sénégal lui doit c’est à dire la reconnaissance de son œuvre utile sur bien des générations. Mais :
- Je n’ai pas la dextérité de ce poète qui allie intelligence, puissance et subtilité dans la métaphore, l’allégorie ou la parabole!!!


- Je n’ai pas la sagesse de ce philosophe qui m’a toujours fait prendre conscience de mes limites et de mes insuffisances inévitables en tant qu’humain !!


- Je n’ai pas cette fougue rayonnante de ce disciple passionné de Serigne Touba que l’instinct, l’intuition et l’intelligence poussaient pour nous servir mais que l’instant a aujourd’hui retenu à jamais !!!


- Je n’ai pas ce cœur endurant et cette capacité de distraction du réel et d’abstraction de ce romancier, ce parolier qui, par la réalité factuelle plus que par le hasard et par le rêve tenait le monde de la culture et le Sénégal tout entier en haleine !!!!


- J’ai malgré tout l’audace, l’obligation et la fierté d’un débiteur qui paye ses dettes, en écrivant, mais fort heureusement sans aucune prétention, cette petite contribution fruit d’une fugace inspiration qui a duré le temps d’une fumée !!!! 
Cette inspiration qui m’est insufflée par le lourd fardeau de cette dette qui ne s’effacera peut-être que par ce paiement pathologique qu’est la dation en paiement.


Et je dis merci à ceux là qui auront la patience de lire jusqu’à la fin ce discours raseur en ayant à l’esprit Sony Labou TANSI qui disait que « quand on a la chance de parler (ou d’écrire, ça mon rajout), il faut avoir de la pitié pour ceux là qui ont la malchance de vous écouter (ou de vous lire) !!!


Merci dans la simplicité du terme mais dans la valeur sincère de son contenu !!!


Merci Papa Thione de nous avoir abreuvé de cette sève nourricière qui nous a permis de grandir avec une précoce responsabilité sociale.


Hier avec nous, aujourd’hui, ad pâtres, les choses sont allées si vite, Papa Thione désormais éternellement si loin, mais Ballago toujours si près.


Nos cœurs en quête de stabilité parce qu’affectés depuis déjà ce matin d’une tachycardie que l’annonce si brutale du repos de cette sentinelle sociale a tout point de vue, a déclenchée, s’interrogent. 
Nos cœurs cherchent presque désespérément à sortir de l’isolement dans lequel cette déchirure du réel les as emprisonnés. Le legs est cependant assez significatif, trop symbolique pour laisser ces cœurs meurtris, sombrer dans le déni. 
Ce legs incommensurable ne saurait être consumé ou distrait ni par la corrosion du temps ni par la perdition de l’espace. Nous ne sommes ni gais du fait des échos assourdissants de cette réalité implacable qui ne cesse de se rappeler à nos souvenirs,  ni finalement tristes, en contemplation de la grandeur de l’œuvre de ce symbole devenu éternel.
Papa Thione tes performances, malgré ton éloignement, te tiennent toujours si près de nous. Ambivalence sentimentale qui nous anime avec des conséquences directes et dramatiques, la réalité factuelle confirme que tu es encore là ! 
Moins de 24 h seulement, loin des yeux mais toujours près du cœur, le mal être qui nous anime, l’emportera très souvent malgré tout, sur l’approche raisonnable du déjà vécu pourtant si vivace et si près.
Papa Thione, ta délicate silhouette si près de nous, nous hantera parce que enfouie dans les prairies de l’éternel souvenir.
Nous sommes désormais dans l’ère de nos mélancolies, de nos tristesses, nos émotions nos amertumes et peut-être même de nos joies pudiques. 
Même mort Papa Thione restera éternel.
Dieu fasse que tu sois l’hôte de notre bien aimé Prophète Mohamed Aleyhi Salatou Wa Salam Amine
AMINE
Maître Souleymane DIAGNE
Avocat a la Cour
776341337

Cet article a été ouvert 602 fois.

Publié par

Mame Fama GUEYE

editor

1 Commentaires

Je m'appelle

Téléchargez notre application sur iOS et Android

Contactez-nous !

Daouda Mine

Directeur de publication

Service commercial