Mali: arrestation de onze opposants politiques

vendredi 21 juin 2024 • 1925 lectures • 4 commentaires

International 4 semaines Taille

Mali: arrestation de onze opposants politiques

PUBLICITÉ

iGFM (Dakar) Onze cadres de l'opposition ont été arrêtés le 20 juin 2024 à Bamako. Ils prenaient part à une réunion de la plateforme d'opposition dite « de la déclaration commune du 31 mars », qui rassemble la quasi-totalité des partis et organisations politiques du pays, opposés à la prolongation de la transition malienne, qui aurait dû s'achever il y a trois mois mais qui, de fait, est toujours bien en place.

Cette plateforme dénonce « des arrestations arbitraires » et « une énième violation des libertés fondamentales ». Précisions.

Parmi les onze opposants arrêtés au Mali, plusieurs anciens ministres : Mohamed Ali Bathily du M5 Mali Kura, Yaya Sangaré de l'Adema, ou encore Moustapha Dicko de l'Adema également, au domicile duquel se tenait la réunion.

Les autres sont principalement de hauts dirigeants de partis maliens, dont le Rassemblement pour le Mali (RPM) de l'ancien président (2013-2020) Ibrahim Boubacar Keïta, ou encore le Parti pour le développement économique et la Solidarité, héritiers de l'ex-président (2002-2012) Amadou Toumani Touré.

Tous ont passé la nuit en détention mais, de source policière, les opposants arrêtés ont été séparés en deux groupes : certains sont actuellement dans les locaux de la BIJ, la brigade d'investigation judiciaire, d'autres dans le camp un de la gendarmerie de Bamako.

Début avril, les autorités maliennes de transition ont interdit toute activité politique, des partis ou des associations maliennes.

Lors de la réunion de jeudi soir, les cadres de l'opposition préparaient un projet de règlement intérieur de leur plateforme et un plan d'action, avec notamment l'organisation de conférences de presse et de rassemblements. Avec pour objectif : le retour à l'ordre constitutionnel.

Ils devraient être présentés à un procureur rapidement

Les onze cadres politiques arrêtés devraient être présentés à un procureur rapidement, peut-être aujourd'hui même.

Leurs proches craignent qu'ils ne soient accusés de « tentative de déstabilisation de l'État » ou « d’atteinte à la sécurité de l'État », comme c'est devenu monnaie courante au Mali dans le cadre de procédures visant à éteindre les voix trop critiques du régime en place.

Le statut d'avocat de l'ancien ministre Bathily pourrait avoir des conséquences sur la procédure, celui-ci prévoyant certaines modalités spécifiques.

La plateforme d'opposition du 31 mars estime dans son communiqué que « ces pratiques d'une autre époque [...] ne font que confirmer le chemin de la dictature emprunté par "les autorités en place" », « dans le seul but de s'éterniser au pouvoir et de réduire au silence toutes les voix démocratiques ».

RFI

PUBLICITÉ

Cet article a été ouvert 1925 fois.

Publié par

Mamadou Salif

editor

4 Commentaires

Je m'appelle

COMMUNIQUÉ

Pour une meilleure prise en charge de vos besoins de couverture médiatique (conférence de presse, visite de presse, inaugurations, cérémonie officielle, etc.), le Groupe Futurs Médias met à votre disposition un guichet unique pour l’ensemble de nos support

Partager cet article

  

Options

logo iRevue

iRevue du 21 juil.

lune   Il est 10:49   •   temperature °C

Nous avons sélectionné les meilleurs articles de la journée.

Une revue sera automatiquement générée avec les meilleurs articles du moment sur les différents supports iGFM, Record et L'Obs.

Panne informatique mondiale : aéroports, banques, gares...perturbés

1506 lectures • 1 commentaires

International 2 jours

France: Emmanuel Macron confirme la démission du gouvernement

1481 lectures • 0 commentaires

International 4 jours

Rwanda : Paul Kagame en tête du scrutin avec 99, 15% des voix (résultats provisoires)

590 lectures • 4 commentaires

International 4 jours

La tentative d'assassinat de Donald Trump vue par les médias américains

1054 lectures • 1 commentaires

International 6 jours

États-Unis : Donald Trump visé par des coups de feu lors d'un meeting en Pennsylvanie

1221 lectures • 0 commentaires

International 1 semaine

Nigeria: au moins 16 élèves tués dans l'effondrement de leur école

682 lectures • 0 commentaires

International 1 semaine

COMMUNIQUÉ

Pour une meilleure prise en charge de vos besoins de couverture médiatique (conférence de presse, visite de presse, inaugurations, cérémonie officielle, etc.), le Groupe Futurs Médias met à votre disposition un guichet unique pour l’ensemble de nos support

COMMUNIQUÉ

Pour une meilleure prise en charge de vos besoins de couverture médiatique (conférence de presse, visite de presse, inaugurations, cérémonie officielle, etc.), le Groupe Futurs Médias met à votre disposition un guichet unique pour l’ensemble de nos support

Téléchargez notre application sur iOS et Android

Contactez-nous !

Daouda Mine

Directeur de publication

Service commercial