Mali : Des mandats d’arrêts internationaux lancés contre d’anciens dignitaires du régime d’Ibk

vendredi 29 juillet 2022 • 358 lectures • 0 commentaires

Actualité 2 semaines Taille

Mali : Des mandats d’arrêts internationaux lancés contre d’anciens dignitaires du régime d’Ibk

PUBLICITÉ

iGFM - (Dakar) Des mandats d'arrêts internationaux contre d'anciens dignitaires du régime d'Ibrahim Boubacar KEITA seraient-ils dans les tuyaux au palais Koulouba. L'information est devenue virale dans les chaumières de Bamako même si les autorités de la transition n'ont pas toujours diffusé un communiqué officiel. Retard à l'allumage ou secret ébruité ?

L’étau se resserre autour d’anciens gros pontes de la République avec l’émission de mandats d’arrêts internationaux par les autorités maliennes de la transition. Il s’agit d’ex-ministres Tieman Hubert COULIBALY, Boubou Cissé, Babaly BA. L’information qui n’a aucun cachet officiel est devenue virale dans les chaumières de Bamako, capitale malienne. Ces mandats d’arrêts contre ces anciens dignitaires seraient liés à l’affaire dite des « détournements dans l’achat d’équipements milliaires ».

PUBLICITÉ


Confidentiel Afrique ne détient pas de documents officiels pour l’instant signés des mains des autorités du régime actuel. Les mis en cause aussi, n’ont toutefois pas réagi et accordé une importance à  ces mandats d’arrêts qui viseraient de hautes personnalités qui ont exercé des responsabilités ministérielles dans un passé récent. Du côté gouvernemental, les autorités sont plus concentrées sur l’affaire des 49 faux soldats ivoiriens qui défraie la chronique.

PUBLICITÉ


Présentés comme des « mercenaires » par la junte militaire au pouvoir, ces soldats envoyés par des officines obscures pour déstabiliser le régime d’Assimi Goita, devraient être jugés pour « organisation et déstabilisation planifiées à caractère terroriste contre un État souverain ».


L’ancien Premier ministre, Boubou Cissé avec d’autres personnalités dont le président de l’Assemblée nationale, Moussa Timbiné, les généraux Ibrahima Dahirou Dembélé, M’bemba Moussa Keïta, Oumar Dao, Ouahoun Koné, Boukary Kodio, Abdramane Baby, Abdoulaye Coulibaly, Moustapha Drabo et le colonel-major Faguimba Kansaye avaient été élargis par Assimi Goïta, suite à leur arrestation le jour du putsch du 18 août 2020.


 



 Confidentiel Afrique

Cet article a été ouvert 358 fois.

Publié par

Harouna Fall

editor

Soyez le premier à commenter

Je m'appelle

Téléchargez notre application sur iOS et Android

Contactez-nous !

Daouda Mine

Directeur de publication

Service commercial