Mali - Le général Moussa Diawara sera traduit devant la juridiction militaire

jeudi 29 juillet 2021 • 855 lectures • 0 commentaires

International 1 mois Taille

Mali - Le général Moussa Diawara sera traduit devant la juridiction militaire

iGFM - (Dakar) Le tout puissant sécurocrate, pièce maîtresse du dispositif des services secrets maliens sous l’ère du Président déchu Ibrahim Boubacar KEITA, le général Moussa DIAWARA est pris dans un étau sans précédent.

Arrêté courant mai dernier le jour de l’arrestation de l’ancien Chef de l’État Bah Ndao et du Premier ministre Moctar Ouane, le général Moussa Diawara selon des sources autorisées en possession de Confidentiel Afrique pourrait être traduit devant la Haute Cour de justice militaire pour haute trahison.


 


Il était l’homme le plus craint et le plus adulé. Durant tout le magistère du régime d’Ibrahim Boubacar KEITA, avant sa déposition le 18 Août 2020 par la junte militaire. Le général Moussa DIAWARA était surnommé le <> du pays. Sa descente aux enfers a commencé le jour même de la destitution de son protecteur Ibrahim Boubacar KEITA, auprès de qui il tirait tous ses pouvoirs et sa redoutable puissance de feu. Reclus entre Abidjan, Dakar, Banjul selon certaines fiches de renseignements, Moussa DIAWARA était dans la ligne de mire de bon nombre d’officines politiques et militaires du Mali. Rentré à Bamako discrètement, il fait la une des titres maliens sur une cérémonie de mariage à son domicile sis à Faladié, aux allures d’une bamboula insolente, qui avait heurté les Maliens.


Le 24 mai 2021, le général DIAWARA sera arrêté quelques heures après celles du Président Bah N’Dao et de MOCTAR Ouane, le Premier ministre, dans la soirée et conduit à la garnison militaire de Kati. Confidentiel Afrique avait révélé les détails de son arrestation et de son interrogatoire mené par le 2 ème Bureau des RG de l’armée.


L’ancien patron des services secrets maliens est désormais entre les mains de la haute justice militaire et serait impliqué dans l’affaire dite disparition en 2016 du journaliste Birame Touré retrouvé mort quelques mois plus tard. Des sources sécuritaires contactées il y’a un mois par Confidentiel Afrique le présentaient comme le cerveau de la tentative de putsch contre le colonel Assimi Goita. Le général DIAWARA sera présenté devant la cour de justice militaire. Pour haute trahison. Nous y reviendrons en détails.


Confidentiel Afrique

Cet article a été ouvert 855 fois.

Publié par

Harouna Fall

editor

Soyez le premier à commenter

Je m'appelle

Téléchargez notre application sur iOS et Android

Contactez-nous !

Daouda Mine

Directeur de publication

Service commercial