Mané vs Salah, les inséparables

vendredi 25 mars 2022 • 2055 lectures • 0 commentaires

Sport 1 mois Taille

Mané vs Salah, les inséparables

PUBLICITÉ

iGFM (Dakar) Coéquipiers à Liverpool, l’Égyptien Mohamed Salah et le Sénégalais Sadio Mané ne se quittent plus depuis la finale de la CAN. Ce soir, au Caire, ils vont s'affronter à l'occasion du barrage aller des éliminatoires de la Coupe du monde 2022.

Ils ne se quittent plus. Après la finale de la CAN remportée par le Sénégal (0-0, 4-2 aux t.a.b.) face à l’Égypte, le 6 février, Sadio Mané et Mohamed Salah se sont retrouvés à Liverpool. Ils vont poursuivre leur histoire commune au Caire, aujourd’hui, puis à Dakar, mardi, pour une place à la Coupe du monde. Juste après le succès continental, Mané s’était empressé de réconforter son copain. «Tu aurais pu être à ma place mais le sort en a décidé autrement. Tu restes l’un des meilleurs du monde », avait-il glissé.
Pendant que Mané fêtait son sacre dignement, entre accueil présidentiel et millions de gens dans les rues, Salah est rentré directement à Liverpool. Pour passer illico à autre chose. Dès le jeudi 10 février, alors qu’il sortait de quatre prolongations consécutives avec l’Égypte, dans des conditions atmosphériques difficiles, Jürgen Klopp l’envoyait se dégourdir les jambes une demi-heure contre Leicester (2-0) avant de disputer quatre-vingt-dix minutes contre Burnley (1-0), le dimanche suivant.

Ménagés avec Liverpool avant de retrouver leur sélection

Mané a attendu cette rencontre pour enfiler de nouveau le maillot des Reds. Dès le jeudi, il était revenu à l’entraînement. Klopp l’a accueilli, le lendemain, devant tout le monde : « Nous retrouvons Sadio après “Mo”, on le félicite pour son titre de champion d’Afrique et celui de meilleur joueur de la compétition. On lui souhaite la bienvenue.» Ses équipiers ont applaudi avant d’entamer la séance. Mais en interne, on a visiblement voulu gérer le succès de Mané sans froisser l’ego de Salah. Aucune cérémonie n’a été prévue. Mané, qui préfère l’ombre à la lumière, ne s’en est pas offusqué. Et quand les décideurs lui ont finalement demandé, peut-être sous la pression des réseaux sociaux, s’il aimerait une petite fête avant Norwich (3-1), le 19 février, il a décliné. « Je préfère me concentrer sur mon match », a-t-il répondu. Depuis son retour, le duo a permis à Liverpool de revenir à un point du leader City. Sur cette période, les deux présentent des stats identiques : même nombre de buts et de passes décisives en Championnat (quatre et une), Salah ayant toutefois marqué en Ligue des champions contre l’Inter. Les adversaires du jour ont été laissés au repos à Nottingham en Coupe (2-0), le week-end dernier. Klopp a compris que leurs pays les attendaient pour cette double confrontation. Impossible de léser l’un par rapport à l’autre. La pression est montée d’un cran depuis. En Égypte notamment. Salah devait parler à la presse à la fin d’une séance de mardi, il s’est finalement échappé. Il a seulement répondu au ministre que « son équipe ferait tout pour aller à la Coupe du monde ». Hier, le capitaine des Pharaons a carrément zappé la conférence de presse. Salah et Mané, qui partagent le même lieu de culte à Liverpool, qui sont assis l’un à côté de l’autre dans le vestiaire des Reds, vont oublier leur amitié l’espace de deux matches. L’un veut sa revanche, l’autre confirmer son hégémonie. Leur duel (re) commence aujourd’hui (19h30 GMT).
Avec L'Equipe

PUBLICITÉ


 

PUBLICITÉ


 


 


 


 


 

Cet article a été ouvert 2055 fois.

Publié par

Mamadou Salif

editor

Soyez le premier à commenter

Je m'appelle

Téléchargez notre application sur iOS et Android

Contactez-nous !

Daouda Mine

Directeur de publication

Service commercial