Matar Faye (Prévention routière): «Certains chauffeurs prennent de la drogue pour...»

mercredi 15 mai 2024 • 1915 lectures • 0 commentaires

Société 1 semaine Taille

Matar Faye (Prévention routière): «Certains chauffeurs prennent de la drogue pour...»

PUBLICITÉ

iGFM - (Dakar) Les cas d’accident graves sont redevenus récurrents à Dakar. Matar Faye de la prévention routière surligne les causes principales de ce fléau qui emporte des vies innocentes.

Le facteur technique, la défaillance humaine et le déficit de la formation sont, entre autres, les différentes causes qui entraînent des accidents routiers au Sénégal, d'après Matar Faye, Directeur exécutif de l'Association des assureurs, en charge de la prévention routière.

Le spécialiste soligne, dans les colonnes de L'Obs, que les infrastructures routières occupent un pourcentage très faible dans les cas d'accident. Ensuite, le facteur technique représente 4 à 5% des accidents. "Les voitures ne sont pas en bon état. Parfois, les conducteurs roulent avec des pneus usés, sans lumière où avec des freins défectueux. Ce qui est inacceptable. Un simple clignotant peut provoquer un accident", signale-t-il.

Après le facteur technique, la défaillance humaine est le facteur le plus important, selon Matar Faye. «Les conducteurs roulent avec un excès de vitesse. Ils pensent qu'en accélérant, ils gagnent du temps. À cela, s'ajoutent les conditions physiologiques. Ils conduisent souvent en étant fatigués. Ils somnolent au volant. Pis, certains prennent de l'alcool ou de la drogue pour, disent-ils, améliorer leurs performances», explique-t-il.

Après le comportement peu exemplaire des chauffeurs, vient le déficit au niveau de la formation, qui est aussi une autre cause.

PUBLICITÉ

Cet article a été ouvert 1915 fois.

Publié par

Youssouf SANE

editor

Soyez le premier à commenter

Je m'appelle

Téléchargez notre application sur iOS et Android

Contactez-nous !

Daouda Mine

Directeur de publication

Service commercial