Migration - Ces propositions du Cadre des organisations de la société civile à l'Etat

lundi 26 septembre 2022 • 538 lectures • 0 commentaires

International 2 mois Taille

Migration - Ces propositions du Cadre des organisations de la société civile à l\'Etat

PUBLICITÉ

iGFM - (Dakar) Le cadre des organisations de la société civile sur la gouvernance migratoire centrée sur les défis et priorités du Sénégal, appuyé par la Fondation Heinrich Böll et Osiwa, a organisé ce lundi un point de presse à Dakar. A cette occasion, la note contributive a été présentée. Elle renferme deux propositions faites à l’État qui fera le choix du modèle le plus adapté et le plus en adéquation avec ses choix institutionnels et administratifs.

La politique migratoire à repenser doit permettre de réfléchir sur le cadre institutionnel le plus optimal pour le Sénégal. Plusieurs pistes peuvent être explorées pour la mise en place du modèle le plus adapté par rapport à la vision que l’État compte avoir mais aussi en fonction des priorités qu’il souhaite mettre en exergue et des ressources qui seront mobilisées pour la réalisation de la politique migratoire.

PUBLICITÉ


Deux propositions à l’État qui fera le choix du modèle le plus adapté et le plus en adéquation avec ses choix institutionnels et administratifs : D'abord, en cas de rétablissement du poste de premier ministre, la primature pourrait ainsi devenir l’instance de coordination de l’action gouvernementale dans le domaine migratoire. Cette structure servirait ainsi de lieu de coordination des interventions et elle aura aussi pour mandat de fournir des conseils avisés au gouvernement pour des interventions appropriées et efficaces dans le domaine migratoire.

PUBLICITÉ


Ensuite, la mise sur pied d’un ministère des Sénégalais de l’extérieur et des Affaires de la migration. La création d’une telle structure avec une feuille de route clairement établie, des responsabilités institutionnelles bien dénies et les moyens conséquents serait un pas très important en matière de gouvernance des questions migratoires. Créer un ministère des Sénégalais de l’extérieur et des Affaires de la migration serait à la hauteur du poids démographique et de la contribution socio-économique de la diaspora et des étrangers installés au Sénégal. 


La contribution de la Société Civile a pour objectif d’aider à l’élaboration d’une politique nationale de la migration en phase avec les engagements internationaux auxquels notre pays a souscrit.


Pour rappel, le document est issu de la synthèse de la note contributive produite à la suite d’une réflexion menée par plusieurs organisations de la société civile (OSC)1 avec l’accompagnement de la Fondation Heinrich Böll Sénégal. Ces OSC sont arrivées à la conclusion que le Sénégal devrait adopter un cadre de gouvernance migratoire axé sur les enjeux les plus cruciaux de l’heure mais surtout arrimé à ses intérêts et
priorités.


La note contributive a fait l’objet d’un atelier de concertation organisé les 23 et 24 novembre 2021 à Dakar au cours duquel d’autres membres de la société civile ont pu l’enrichir. Les OSC ayant participé au processus de réflexion sont motivées par le désir d’accompagner l’État dans ses initiatives en vue d’une « meilleure gouvernance migratoire ».

Cet article a été ouvert 538 fois.

Publié par

Harouna Fall

editor

Soyez le premier à commenter

Je m'appelle

Téléchargez notre application sur iOS et Android

Contactez-nous !

Daouda Mine

Directeur de publication

Service commercial