Mission au Sénégal : Les bonnes et moins bonnes nouvelles du FMI

vendredi 3 mai 2024 • 1436 lectures • 0 commentaires

Société 3 semaines Taille

Mission au Sénégal : Les bonnes et moins bonnes nouvelles du FMI

PUBLICITÉ

Le Fonds monétaire international (Fmi) a bouclé la mission qu’il a effectué au Sénégal. Il vient de dresser son compte rendu.

C’est la première mission que le Fmi a effectuée au Sénégal, sous l’ère Diomaye Faye. Elle a duré 8 jours (du 25 avril au 3 mai 2024). Au terme de leur travaux, le chef de mission, Edward Gemayel a déclaré que la croissance économique a dépassé les attentes, puisqu’elle s’est établie à 4,6 % en 2023, malgré l’incertitude induite par la présidentielle. L'inflation, elle, est retombée 5,9%.

Cependant, le Fmi a signalé des dépenses élevées de subventions à l'énergie (620 milliards de francs CFA, soit 3,3 % du PIB) et des intérêts sur la dette qui sont, eux aussi, élevés. Mais, elles ont été compensées par des réductions des dépenses d'investissements afin de contenir le déficit budgétaire à 4,9 % du PIB, conformément à l'objectif du programme.

Pour ce qui est de la dette, le régime du Président Macky Sall avait constitué des réserves de liquidités en prévision de l'élection présidentielle.  Ce qui a eu pour conséquence «une augmentation de la dette du gouvernement central (73,4 % du PIB) au-delà du plafond de dette fixé dans le cadre de l'Uemoa», renseigne le Fmi.

Le déficit du compte courant, quant à lui, s’est creusé à 18,8% du Pib. La raison : la faiblesse persistante des exportations de biens.

PUBLICITÉ

Cet article a été ouvert 1436 fois.

Publié par

Youssouf SANE

editor

Soyez le premier à commenter

Je m'appelle

Téléchargez notre application sur iOS et Android

Contactez-nous !

Daouda Mine

Directeur de publication

Service commercial