Mondial : préparation, match d'ouverture...Les grandes orientations de Coly

jeudi 14 avril 2022 • 3184 lectures • 0 commentaires

Sport 1 mois Taille

Mondial : préparation, match d'ouverture...Les grandes orientations de Coly

PUBLICITÉ

iGFM (Dakar) Dans un entretien téléphonique avec IGFM, Ferdinand Coly a évoqué la préparation de la Coupe du monde 2022 au Qatar. L'ancien international sénégalais a donné des orientations aux Lions du Sénégal afin qu'ils puissent confirmer leur statut de champion d'Afrique.

"Déjà, en 2002, on attendait avec impatience ce tirage pour savoir quels adversaires on allait rencontrer. Je me rappelle. C'est vrai, c'était exceptionnel de savoir qu'on allait disputer le match d'ouverture. Mais là, ce n'est pas le même contexte."

La peur de la blessure

"Non, on a à faire à des professionnels. Je ne peux pas parler de peur, mais il y a la pression positive ou négative. Pour moi, il faut essayer d'écarter cette pression négative en y allant avec conviction. Ceux qui n'ont de temps de jeu, vont essayer d'en trouver. La forme d'aujourd'hui ne sera peut-être pas la même dans un mois. Forcément, il ya des situations qui vont arriver. L'essentiel, c'est d'être prêt le coup d'envoi."

La préparation mentale avant Qatar 2022

PUBLICITÉ


"C'est différent, la coupe du monde va se jouer au mois de novembre, déjà c'est une première. Dans sept mois, on sait déjà les adversaires, ça va se préparer et on va idenfier les advesaires. Malheureusement, il peut se passer beaucoup de choses d'ici là. Il faut un bon état d'esprit, une confiance. Jouer la Hollande, en plus, ce n'est pas tous les joueurs qui ont la chance de disputer un match d'ouverture d'une coupe du monde. Je peux dire que c'est un match dans lequel il ne faut pas se transcander. Il ne faut pas prendre une valise."

PUBLICITÉ


Le match d'ouverture 


"Bien-sûr c'est toujours le plus important. Il faut gagner pour avoir la confiance. Jouer la Hollande, en plus ce n'est pas tous les joueurs qui ont la chance de disputer un match d'ouverture d'une coupe du monde. Je peux dire que c'est un match où il ne faut pas se transcander. Il ne faut pas prendre une valise. Il faut y aller avec conviction et prêt d'en découdre, d'être sur le terrain. Que ce soit les Pays, Bas, donc il n'y a pas à avoir de pression négative."


Le Sénégal vainqueur?


"J'entends dire. C'est une pression inutile qui vient de l'extérieur. Il faut y aller étape par étape avec de l'ambition. Il ne faut pas aller vite en besogne mais rien n'est sûr que l'état de forme sera le même. Je ne peux pas le dire, mais avec notre travail et notre qualité, l'équipe a été plus proche des demi-finales. Mais en Afrique, le Cameroun l'a été, ensuite le sénégal et le Ghana. Partant de ce fait là, il ne doit pas avoir de pression négative."


 


 


 

Cet article a été ouvert 3184 fois.

Publié par

Mamadou Salif

editor

Soyez le premier à commenter

Je m'appelle

Téléchargez notre application sur iOS et Android

Contactez-nous !

Daouda Mine

Directeur de publication

Service commercial