Mort Président Cour d’appel Ziguinchor: les premières hypothèses et les mots de ses collègues

samedi 25 septembre 2021 • 1822 lectures • 0 commentaires

Actualité 1 mois Taille

Mort Président Cour d’appel Ziguinchor: les premières hypothèses et les mots de ses collègues

PUBLICITÉ

Bienvenu Moussa Habib Dionne, Président de la Cour d’appel de Ziguinchor, n’est plus. Il a été retrouvé mort chez lui hier. Mais, toutes les hypothèses concourent, pour le moment, à une mort naturelle selon la Rfm.

C’est la femme de ménage qui a alerté la police à la vue du corps sans vie dans l’appartement. C'était en fin de matinée. Les premiers indices ne supposent pas une mort suspecte. Du moins, pour l'instant. Ses ex collaborateurs sont, eux, sous le choc. Leurs témoignages sont éloquants sur le défunt.

«Il ne perdait pas de temps au travail. On voyait un homme jovial, taquin mais travailleur. La Cour d’appel de Ziguinchor a perdu un vrai manager un vrai dirigeant, un président qui écoutait tout le monde ouvrait sa porte à tout le monde que ce soit le personnel ou le justiciable sans audience», témoigne Artur Diagne, chef du service informatique de la Cour d’appel de Ziguinchor.

La dernière apparition du défunt remonte à la fin de la semaine dernière. C’était lors d’une rencontre sur le projet de dématérialisation des actes judiciaires. Le défunt a été directeur adjoint des Affaires civiles et du Sceau du ministère de la Justice. Il a été nommé le 19 mai 2020 dernier président de Chambre à la Cour d’appel de Ziguinchor.

Depuis le départ à la retraite du Premier Président de la Cour d'appel de Ziguinchor, il assurait son intérim. D'ailleurs, la semaine dernière, il a présidé la cérémonie de prestation de serment des nouveaux magistrats affectés à Ziguinchor.

PUBLICITÉ

Cet article a été ouvert 1822 fois.

Publié par

Youssouf SANE

editor

Soyez le premier à commenter

Je m'appelle

Téléchargez notre application sur iOS et Android

Contactez-nous !

Daouda Mine

Directeur de publication

Service commercial