Mosquées: La voie que recommande la Coordination des associations et mouvements islamiques du Sénégal

Religion

iGFM – (Dakar) La Coordination des associations et mouvements islamiques du Sénégal s’est exprimée sur la question de la réouverture des mosquées qui fait actuellement débat. Pour sa part, elle a  exhorté les imams des mosquées à se rappeler de la grande responsabilité qui leur incombe. Et parmi celles-ci, la préservation des finalités de la législation islamique pour les hommes telles que la protection de la religion, de la vie et autres.

«Il est vivement déconseillé aux imams de se précipiter à poser un quelconque acte sans cerner les contours de la législation islamique dans ce domaine, qui se résume à réaliser le bien et à se protéger contre le mal. La législation islamique vise la réalisation de de l’intérêt du musulman. C’est pour cela que la Coordination appelle les imams à se concerter avec les savants de toutes les spécialités pertinentes afin de pouvoir connaitre et bien évaluer les données sanitaires et sociales de la zone où se trouve leur mosquée, afin de prendre une décision quant à la réouverture ou non de la mosquée », indiquent-ils dans leur communiqué parvenu à iGfm.

Ainsi l’imam qui  aura déduit que l’intérêt est dans la réouverture, doit prendre toutes les précautions nécessaires pour appliquer les mesures préventives édictées par les autorités sanitaires concernant la propreté corporelle et celle des lieux et faire respecter  la distanciation physique entre les fidèles, indique la Camis. Elle demande aux imams de profiter des sermons et autres occasions pour appuyer les autorités sanitaires dans leur lutte contre l’expansion de l’épidémie. Et ce, en conscientisant les fidèles sur les mesures de protection et de prévention qu’ils doivent prendre.

«Qu’ils leur montrent que ces mesures ne sont pas en porte à faux avec les enseignements de l’Islam, au contraire elles les réaffirment et les confortent. Qu’ils leur fassent savoir que si une épidémie se répand dans une société, la première solution réside dans le repentir et l’humilité envers Allah, de glorifier Allah, de prier sur le Messager, de rendre les dépôts aux ayant droits tout en implorant Allah pour qu’Il nous préserve», disent-ils.

La Coordination des associations et mouvements islamiques du Sénégal estime, que les autorités, quant à elles, ont le devoir de désinfecter les mosquées, de distribuer une quantité suffisante de masques pour les grandes mosquées. D’organiser l’entrée et la sortie des mosquées par la présence d’éléments des services de sécurité dans toutes les grandes mosquées. De soutenir les responsables des mosquées en leur octroyant des gels et toutes substances de propretés nécessaires.