Moussa Fall, Président Mouvement Sénégal Sunu Yitté : « La parole politique ne pèse plus rien chez les populations »

vendredi 15 janvier 2021 • 295 lectures • 1 commentaires

Actualité 1 mois Taille

Moussa Fall, Président Mouvement Sénégal Sunu Yitté : « La parole politique ne pèse plus rien chez les populations »

 iGFM – (Dakar) « Il y a une défaillance dans la communication gouvernementale, il faut que nous les politiques, voyons notre position. Il y a un manque de confiance, entre les citoyens et les politiques. La parole politique ne pèse plus rien chez les populations » a déclaré samedi, Moussa Fall, le président du Mouvement Sénégal Sunu Yité à Dakar.

 « Mais on se félicite des communications des khalifes généraux des Mourides, Serigne Mountaga Mbacké, des Tidianes, Serigne Mbaye Sy et le Clergé. Je pense que les gens vont être conscientisés.  On ne peut pas comprendre que le président de la République décrète un couvre feu et que les jeunes sortent dans la rue pour manifester. Les populations ne croient plus aux politiques. Ils tirent leur légitimité des politiques, mais en contre partie, les populations ne leur croient plus. Il faut activer d’autres leviers. Je pense que le signal donné par Touba et Tivaouane nous rassure » dit-il.


Comptetenu de la situation sanitaire, expliqueMoussa Fall : «  nousavonsjugénécessaire de veniraccompagner nos parents commerçants. C’est un lieu de rassemblements, noussommesvenusapporter un message de sensibilisationetquelquesproduitsdontdes masques, des gels antiseptiques pour accompagnercettevisite au marchéGrand-Yoff, marché Monument, lesécoles, les garages etleslieux de cultes ».


Pour lui, « nous sommes en train de vivre la 2e vague, elle est tellement intense avec beaucoup de décès. Il faut qu’on sensibilise davantage les populations sur le respect des mesures barrières.  Cette 2e vague nous pousse à être beaucoup plus vigilants. Cela fait des ravages. On est à plus de 500 morts. Nous devons sensibiliser encore plus. Parce que beaucoup de nos concitoyens ne croient pas à l’existence de cette maladie. Alors qu’elle est bel et bien là » alerte-t-il.

Cet article a été ouvert 295 fois.

Publié par

Harouna Fall

editor

1 Commentaires

Je m'appelle

Téléchargez notre application sur iOS et Android

Contactez-nous !

Daouda Mine

Directeur de publication

Service commercial