Oscars 2022 : Will Smith gifle Chris Rock, « Coda » meilleur film, Jane Campion meilleure réalisatrice

mardi 29 mars 2022 • 486 lectures • 0 commentaires

People 1 mois Taille

Oscars 2022 : Will Smith gifle Chris Rock, « Coda » meilleur film, Jane Campion meilleure réalisatrice

PUBLICITÉ

iGFM – (Dakar) “Coda”, film adapté du film français “La Famille Bélier”, a remporté dimanche soir l’Oscar du meilleur long-métrage, à l’issue d’une soirée marquée par la diversité de son palmarès et par un coup donné par l’acteur Will Smith, par ailleurs oscarisé, à l’humoriste Chris Rock. La cinéaste néo-zélandaise Jane Campion a quant à elle reçu l’Oscar de la meilleure réalisation pour son film “The Power of the Dog”.

Le long-métrage “Coda”, adaptation réalisée par Siân Heder du film français “La Famille Bélier”, a remporté dimanche 27 mars à Los Angeles l’Oscar du meilleur film. Il raconte l’histoire d’une adolescente du Massachusetts étant le seul membre de sa famille non atteinte de surdité et qui se passionne pour le chant.
Parmi les autres grosses récompenses de la soirée, le toujours très populaire Will Smith a reçu l’Oscar du meilleur acteur, pour son rôle dans “La Méthode Williams”, où il incarne le père entraîneur des championnes de tennis Serena et Venus Williams. “Je veux m’excuser auprès de l’Académie” des Oscars, a lancé en pleurs l’acteur, qui a provoqué un peu plus tôt un moment de stupeur dans la salle après être monté sur scène, apparemment furieux, pour gifler l’humoriste Chris Rock qui venait de faire une blague sur le crâne rasé de son épouse, Jada Pinkett Smith, atteinte d’alopécie, une chute importante des cheveux. “L’amour vous fait faire des choses folles”, a déclaré Will Smith après avoir reçu son trophée.
La police de Los Angeles a publié un communiqué selon lequel Chris Rock ne portait pas plainte.
L’Américaine Jessica Chastain a pour sa part remporté l’Oscar de la meilleure actrice pour “Dans les yeux de Tammy Faye” et son rôle de télévangéliste au grand cœur et au maquillage outrancier.
Jane Campion meilleure réalisatrice
L’actrice, tout juste âgée de 45 ans, avait déjà été à deux reprises candidate malheureuse à un Oscar, d’abord pour “La Couleur des sentiments”, puis pour “Zero Dark Thirty”. Elle l’a finalement emporté dimanche dans une compétition serrée face à quatre autres stars très en vogue : Penelope Cruz (“Madres Paralelas”), Kristen Stewart (“Spencer”), Nicole Kidman (“Being the Ricardos”) et Olivia Colman (“The Lost Daughter”).
La cinéaste néo-zélandaise Jane Campion a quant à elle reçu l’Oscar de la meilleure réalisation pour son film “The Power of the Dog”, devenant la troisième femme à être distinguée par cette récompense prestigieuse, un an seulement après Chloé Zhao. La pionnière dans cette catégorie était Kathryn Bigelow, pour “Démineurs”, en 2010. Jane Campion avait déjà été récompensée en 1994 par l’Oscar du meilleur scénario adapté pour “La Leçon de piano”.
Parmi les autres récompenses notables, “Summer of Soul”, film du musicien hip-hop Ahmir Khalib “Questlove” Thompson, sur un concert mémorable et pourtant oublié à Harlem en 1969, surnommé le “black Woodstock”, a reçu l’Oscar du meilleur documentaire.
Souvent critiqués pour leur manque de représentativité de la société, les Oscars ont primé cette année Ariana DeBose, une actrice qui se définit comme “afro-latina” et queer, pour son rôle d’Anita dans le remake de “West Side Story” de Steven Spielberg.
Troy Kotsur, acteur sourd de naissance, a quant à lui reçu l’Oscar du meilleur second rôle masculin pour “Coda”, où il interprète un père de famille grognon mais aimant. L’acteur a dédié sa victoire à la “communauté des sourds et des handicapés” et a été applaudi en langue des signes par les invités présents dans la salle.
Côté meilleur film en langue étrangère, c’est “Drive My Car”, long-métrage fleuve de trois heures, du Japonais Ryusuke Hamaguchi, qui a été reçu l’Oscar. Inspiré de trois nouvelles du recueil “Des hommes sans femmes” du célèbre romancier Haruki Murakami, le film raconte l’histoire d’un acteur et metteur en scène de théâtre hanté par la mort de son épouse.
Avec AFP

PUBLICITÉ

Cet article a été ouvert 486 fois.

Publié par

Mame Fama GUEYE

editor

Soyez le premier à commenter

Je m'appelle

Téléchargez notre application sur iOS et Android

Contactez-nous !

Daouda Mine

Directeur de publication

Service commercial