Ousmane Faye : «arrogance, blasphème, indiscipline, discourtoisie.... Voilà pourquoi il faut bannir Yewi partout»

mardi 26 juillet 2022 • 1956 lectures • 1 commentaires

Actualité 2 semaines Taille

Ousmane Faye : «arrogance, blasphème, indiscipline, discourtoisie.... Voilà pourquoi il faut bannir Yewi partout»

PUBLICITÉ

"S’il y a des sénégalais qui ne veulent plus de la classe politique, c’est parce que l’arrogance et le manque de respect commencent à s’ériger en mode de survie politique ou règle de conduite. L’insolence est devenue pratique courante, poussant certains à se détourner de la vie politique", c'est l'avis du Président de Manko Wattu Sénégal (MWS) en impute entièrement la responsabilité à la coalition Yewwi Askan Wi (Yaw).

«Tout le monde a souvenance des propos blasphématoires de Barthélémy Diaz tenus en direct à la Télevison Futurs Médias (TFM) où il traitait mal le Coran. Dans un pays à 95% de musulmans, ce quidam a fini de montrer qu’il ne mérite pas la confiance des sénégalais et qu’il n’a pas sa place à la représentation nationale. Il est disqualifié tout comme ses camarades de Yewwi pour leur arrogance, leur indiscipline et leur immaturité», regrette le patron de MWS, en pleine campagne électorale sur l’axe Nord du pays, notamment à Louga, Saint-Louis, Dagana.

PUBLICITÉ


Il ajoute : «Ce serait une très grave erreur pour les sénégalais de penser, une fois, à voter Yewwi. On risquerait de se retrouver dans une Assemblée où disparaitraient le respect, la considération, la courtoisie et toutes les bonnes valeurs que nos ancêtres nous ont léguées».
En bon avocat de la coalition au pouvoir, Ousmane Faye invite les électeurs à «éviter les listes de l’opposition et à porter leur choix sur celles de Benno Bokk Yakaar, synonyme de continuité, de stabilité sociale, de création de richesses et d’emplois pour les jeunes».

PUBLICITÉ



Pour le patron de Manko Wattu Sénégal, "voter Benno, c’est assurément opter pour la vision du Président Macky Sall dont l’audience sur le plan international s’est véritablement confirmée en Russie où les résultats de sa médiation dans la crise Russo-ukrainienne commencent à porter ses fruits, avec la libération des tonnes de céréales via les ports de Turquie et de la Suisse».


Mieux, convainc Ousmane Faye, «les enjeux de la 14ème législature sont tels que l’arrogance et le mépris n’auront pas de place dans un pays  qui va inaugurer le premier baril de pétrole. Il faut que les sénégalais prennent conscience de ce fait en sanctionnant les les listes de Yewwi à Dakar et dans tous les départements du Sénégal. En tout cas, nos compatriotes épris de paix et qui s’attendent à jouir des  richesses issues de nos ressources naturelles devront porter ce combat».

Cet article a été ouvert 1956 fois.

Publié par

Birame Ndour

editor

1 Commentaires

Je m'appelle

Téléchargez notre application sur iOS et Android

Contactez-nous !

Daouda Mine

Directeur de publication

Service commercial