Ousmane Faye condamne "l'appel à l'insurrection de Yewi et invite l'Etat à prendre ses dispositions"

jeudi 9 juin 2022 • 490 lectures • 0 commentaires

Actualité 2 semaines Taille

Ousmane Faye condamne

PUBLICITÉ

Le leader de la coalition Manko Wattu Senegal, Ousmane Faye minimise la mobilisation de la coalition Yewi Askan et condamne les propos qu’il juges insurrectionnels et irresponsables tenus, selon lui par certains leader à la tribune de cette manifestation. 

« Après la publication, par le Conseil Constitutionnel, des candidats qui vont participer aux législatives, la coalition Yewwi ne cesse de ruminer sa colère, et n'arrive toujours pas à digérer que la liste de ses titulaires soit invalidée. Ousmane Sonko, Habib Sy, Aida Mbodji et consorts ont carrément déchiré la décision des 7 sages et engagent la  rébellion. Ils sont devenus dangereux avec une méchanceté extrême. Ils n'ont pas manqué durant leur manifestation de proférer des menaces d'instabilité de ce pays pour le seul et unique but de tordre le bras au Conseil Constitutionnel afin qu'il revienne sur sa décision. Ce qui est d'ailleurs impossible et les élections se tiendront à date échue sans leur liste nationale. Mais qu'ils sachent que force restera à la loi et le calendrier électoral sera bien suivi malgré leur indiscipline et leurs fausses prétentions», déclare le responsable de MWS en marge d’une rencontre politique à pikine.  

PUBLICITÉ


Selon Ousmane Faye, «ceux qui ont bien suivi la manifestation peuvent se rendre compte que Sonko qui avait appelé 200.000 jeunes doit être déçu. Ce nombre était loin d'être atteint et la seule mobilisation par exemple du Ministre Abdoulaye Daouda Diallo dans le département de Podor dépasse largement ce qu'on a vu l'autre jour à la Place de l'Obelisque. Au delà de l'apparence et conscient que l'appel n'a pas été suivi même à 25% par les Sénégalais, ils ont commencé à proférer des menaces, avant de s'attaquer aux autorités administratives, politiques et juridictionnelles, de ce pays''.  

PUBLICITÉ


Le leader de MWS de lancer une alerte aux forces de sécurité et de défense de ne pas se laisser surprendre par ces bandits qui clament haut et fort leur droit de manifester, mais qu'ils utilisent pour préparer un sale coup à la stabilité de ce pays. «Il est temps de prendre ces irresponsables au sérieux et de ne rien négliger dans leurs démarches et propos. Pour preuves, des éléments supposés appartenir au MFDC ont été arrêtés sur la route qui menait à Dakar et au lieu de rassemblement '', alerte Ousmane Faye. 

Cet article a été ouvert 490 fois.

Publié par

Birame Ndour

editor

Soyez le premier à commenter

Je m'appelle

Téléchargez notre application sur iOS et Android

Contactez-nous !

Daouda Mine

Directeur de publication

Service commercial